BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique

  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 R : 27 références
 


Horatio Radulescu (1942-2008)
 


Né en 1942 dans la capitale roumaine de Bucarest, Horatiu Radulescu étudie le violon avec Nina Alexandrescu, elle-même disciple de Georges Enesco et Jacques Thibaud. En 1969, il est reçu «premier nommé» à la maîtrise de composition au conservatoire de Bucarest. Ses principaux maîtres sont Tiberiu Olah pour la composition, Stefan Niculescu pour l'analyse, Aurel Stroe pour l'orchestration et la musique formalisée. Entre 1970 et 1972, il participe aux cours de musique nouvelle de Cologne sous l'égide de Mauricio Kagel et de Luc Ferrari, ainsi qu'aux cours d'été de Darmstadt dispensés par John Cage, Iannis Xenakis, Karlheinz Stockhausen et György Ligeti. De 1979 à 1981, il suit des stages de composition assistée par ordinateur et de psychoacoustique à l'Ircam.


A partir de 1969, Horatiu Radulescu invente la théorie de la musique spectrale qu’il définit comme « une synthèse des Byzantins, des Hindous, des sons lui-même, de la nature » et établit les fondements de la technique spectrale de composition : distribution variable de l'énergie spectrale - spectrum pulse, synthèse des sources globales du son, micro et macro-formes comme processus sonore, quatre vitesses simultanées de la perception, scordatura spectrale - échelle d'intervalles inégaux correspondant aux séries d'harmoniques.

En 1983, il fonde à Paris avec le Quatuor Arditti, Pierre-Yves Artaud et d'autres musiciens, l'ensemble de solistes European Lucero, avec lequel il donne des concerts à Bonn, Turin, Londres, New York, Francfort, Stuttgart, Paris, Rome, La Rochelle et Lisbonne. En 1988, Horatiu Radulescu est boursier de la DAAD à Berlin. Les deux années suivantes, il vit et compose à San Francisco, Venise et Rome grâce au prix villa Médicis hors les murs. En 1991, il inaugure à Paris le festival et les master-classes Lucero pour la musique nouvelle. Poète (il a écrit près d’une centaine de poèmes), peintre aussi, il est avant tout un esthète à la recherche du Beau et de son partage. Sa créativité semble inépuisable et son catalogue musical est riche de cent trois opus.


Etabli à Vevey depuis 1996, Horatiu Radulecu décède des suites d'un cancer le jeudi 25 septembre 2008 à l'hôpital Cochin à Paris. Compositeur avant-gardiste, il doit probablement au moins autant à son refus acharné des dogmes qu'à son côté iconoclaste, sa relative méconnaissance auprès du grand public. Pourtant son plus fervent disciple, Eric Tanguy, n'hésite pas à en faire l'égal de Bach ou de Beethoven.

SOURCES: "Le rôle du compositeur selon Horatiu Radulescu" in Le Monde, 1990/15/01, p. 23 ; 24 Heures, 2008/10/09, p. 33 ; Le Monde, 2008/10/03, p. 22 ; MJU le 11 mai 2006, sites mentionnés [BCU/Doc. vaudoise/bs/2010/03/13]
 
Sites Internet:
http://brahms.ircam.fr/composers/composer/2661/
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1053214
http://www.rue89.com/droles-de-gammes/2008/09/26/horatiu-radulescu-le-plus-inoui-des-compositeurs-est-mort
http://www.horatiuradulescu.com/
http://www.universalis.fr/encyclopedie/horatiu-radulescu/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Rencontre avec Horatiu Radulescu, compositeur Date: 03.2007 Émission: Comme il vous plaira, Espace 2 Minutage: 02:26:37

Rencontre avec Horatiu Radulescu, compositeur: A propos des récentes versions discographiques de son "4e quatuor à cordes" et de "Khufu's Serpent" pour ensemble et électronique, avant un concert instrumental et vocal en solo, duo, trio et quatuor Date: ~02.2003 Émission: Musique d'aujourd'hui, Espace 2 Minutage: 03:04:03
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Radulescu, Horatiu
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche