BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique

  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 D : 23 références
 


Amélie Daniel (1985-)
(Amélie Roder)
 
Daniel_A_01.jpg
Photo : Libre de droit
(Cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)


Née le 7 août 1985 à Yverdon-les-Bains, Amélie Daniel, de son vrai nom Amélie Roder, est l'aînée d'une famille de quatre enfants. Elle passe son enfance à Combremont-le-Grand et fait son gymnase en option spécifique musique à Lausanne. Son grand-père Daniel, auquel elle "piquera" le prénom pour en faire son nom d'artiste, est accordéoniste à ses heures et organise de petits concerts dans son garage. Elle s'y produit toute jeune en compagnie d'autres enfants du quartier. Elle ne prend conscience de sa voix qu'à l'adolescence, en faisant partie d'une chorale gospel. Pendant sept ans, elle prend des cours de piano, cours qu'elle poursuit à l'Ecole de jazz et musique actuelle à Lausanne (EJMA). Parallèlement à ses études au gymnase, elle entre à l'école de musique et de danse "Le Funambule" à Nyon.


C'est en 2001 déjà qu'Amélie commence à composer ses propres chansons. En revenant d'un voyage en Turquie, elle compose Yali et gagne avec cette chanson le premier prix du Concours Option musique dans la catégorie auteurs-compositeurs à la foire de Genève en 2004. Aidée par David Noir, directeur artistique de Jérémie Kisling, elle sort un premier CD en 2005, auquel a notamment participé Marcello Juliani, bassiste d'Henri Salvador. Elle chante avec différents groupes de musique allant du style jazz (Groovin Pot, Black Chocolate), rock (Mout), rap (Lettre Ouverte) ou même classique. Par la suite, désireuse de faire évoluer son univers musical, elle monte en 2010 à Paris où elle parvient à convaincre Vincent-Marie Bouvot, un réalisateur parisien qui a travaillé avec Zazie, Pagny, Zenatti et Elsa, de travailler avec elle et de préparer son prochain CD. En 2013, Amélie Daniel sort son nouvel album Cent souvenirs terriens.


En 2014, Amélie Daniel quitte le stress de Paris et s'installe à Ecublens pour vivre de sa musique et promouvoir son album. Pour gagner sa vie, elle donne des cours de chant à raison d'une vingtaine d'heures par semaine, à Yverdon, Lausanne et Combremont-le-Grand, ainsi qu'à Payerne.

SOURCES: sites mentionnés, 24 Heures - Nord vaudois, 2007/10/19, p. 23, avec photo ; 24 Heures - Lausanne et région; Nord Broye, 2008/10/24, p. 32 ; "De Combremont à Paris", Sympafolio, la Revue musicale francophone, n°57, décembre 2008, p. 13 ; Galliker, Sébastien, "Amélie Daniel sort son premier single", La Broye, 2013/04/18, p. 11 ; Sophie Grecuccio, "La tête dans les nuages et le cœur sur scène", 24 Heures, 2014/06/17, p. 36 avec photo.[BCU/Doc. vaudoise/bs/2008/12/15/Phonothèque/suk/2014/06/18]
 
Sites Internet:
http://www.mx3.ch/artist/amlie
http://www.sympaphonie.com/sympafolio/nouveau/57/sympafolio_57.pdf
Site web personnel:
http://www.ameliedaniel.com/
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche