BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 Z : 10 références
 


André Zumbach (1931-2004)
 


Né le 4 mars 1931 à Genève, André Zumbach s’inscrit, après une maturité scientifique, à l’Université de Genève à la Faculté des sciences politiques. C’est pourtant à la musique – celle du XXe siècle en particulier – qu’il consacre toute sa vie. Il fait ses études musicales à Genève avec, en privé, le pianiste Georges Bernand. Il suit aussi les cours de solfège supérieur d’Andrée Second-Brousoz au Conservatoire de la Place Neuve. André Zumbach poursuit ensuite des études professionnelles au Conservatoire de Genève où il étudie l'orgue avec Pierre Segond, l'histoire de la musique avec Albert Paychère, l'harmonie et le contrepoint avec Charles Chaix et la composition avec André-François Marescotti. Il joue assidûment du vibraphone dans les années 1951-1955, époque durant laquelle il se produit avec le quintette de jazz de Loys Choquart. Il se perfectionne dans des centres de recherche électroacoustiques à Milan (auprès de Berio et Maderna), Cologne, Darmstadt, Eindhoven et Paris.


André Zumbach entre à la Radio suisse romande (RSR) en 1955 en tant que «metteur en ondes musical». Dès 1963, il est chef de la musique contemporaine et expérimentale et responsable artistique du Centre de recherches sonores de la Radio suisse romande, centre qu’il fonde en 1959-1960 avec Robert Dunand et Pierre Walder. De 1978 à 1984, il est chef des émissions musicales de la Radio suisse romande. Il quitte définitivement la radio à sa retraite en 1992.


De 1961 à 1970, André Zumbach exerce une activité de critique musical au Journal de Genève et à La Voix ouvrière, où il remplace Robert Dunand. Remarquons encore que, de 1964 à 1979, il est à l'origine de douze Dioramas de la musique contemporaine pour la RSR. Grâce à Zumbach et au Centre de recherches sonores, le public romand découvre de nombreux créateurs – Penderecki, Lutoslawski, Berio, par exemple – et des approches sonores inédites. André Zumbach a notamment écrit des partitions pour orgue, orchestre, ensemble à vent, de la musique de scène, des spectacles populaires et de la musique de film. Pendant 20 ans, de 1979 à 1999, il est membre du Conseil d’administration de la SUISA, en siégeant tout particulièrement dans la Commission gestion et finances qu’il fait bénéficier de ses compétences.


André Zumbach décède le 24 décembre 2004. Un fonds André Zumbach a été créé à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.


Sources: sites mentionnés, Revue musicale de Suisse romande, n° 58/1, mars 2005, p.26/27; Revue musicale suisse, n° 2, février 2004, p. 24 [BCU/MU/bru/2012/11/14]

 
Sites Internet:
http://www.suisa.ch/fileadmin/user_upload/Downloads/Publikationen/SUISA-Rapport-Annuel-2004.pdf
http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F48021.php
Archives:
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
Publications de la BCUL site Riponne:
1er extrait
Vente et commande ici
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Compositeurs suisse. André Zumbach présente son oeuvre : "Schizophrénie" Int./Part.: Zumbach, André Minutage: 0:02:17

Entretien avec André Zumbach Date: 26.05.1973 Int./Part.: Jaton, Henri; Zumbach, André Minutage: 0:04:11

Entretien avec André Zumbach : Le Festival de Royan 1974 Date: 03.05.1974 Int./Part.: Zumbach, André; Jaton, Henri Minutage: 0:18:19
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Zumbach, André
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche