BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 V : 15 références
 


Jacques Viret (1943-)
 
BCUL_Viret_Jacques_02.jpg
Photo : Libre de droit
(Cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)


Né le 19 octobre 1943 à Lausanne, Jacques Viret y fait des études universitaires (lettres classiques) et musicales (avec Irène Baechtold-Hertig et Alphonse Vuillemin pour le piano, André Luy pour l’orgue, Marie-Louise Sérieyx et Aloÿs Fornerod pour la théorie). En 1970–1971, il se perfectionne en musicologie à l’université de Paris-Sorbonne Paris-IV avec Jacques Chailley, lequel dirigera sa thèse de doctorat sur le chant grégorien, soutenue en 1981 (La figuration mélodique du chant grégorien : de l’accent verbal au mélos orné).


Après avoir travaillé comme organiste et enseigné les lettres et la musique en Suisse romande, Jacques Viret est nommé assistant (1972), puis maître de conférences (1978) et professeur (1986) à l’Université des sciences humaines de Strasbourg. Auteur et co-auteur de plusieurs livres, d’environ trois cents articles et comptes rendus musicologiques, de 280 notices longues ou brèves pour les dictionnaires musicaux Bordas et de quelque 1500 recensions discographiques, sans compter ses articles de critique musicale, Jacques Viret est membre de l’équipe rédactionnelle de plusieurs revues : Revue musicale de Suisse romande, L’Éducation musicale, Chant choral et Connaissance des Religions. Ainsi il a édité des ouvrages sur le chant grégorien, les premières polyphonies, la musique de la renaissance, la musique baroque, sur Richard Wagner et sur le symbolisme de la gamme.


Jacques Viret a publié les œuvres suivantes: Aloÿs Fornerod ou le musicien et le pays (1982); Le chant grégorien, musique de la parole sacrée (1986); La modalité grégorienne, un langage pour quel message ? (1996); Les premières polyphonies, 800-1100 (2000); Le chant grégorien et la tradition grégorienne (2001); L'Ecole de Notre-Dame et ses conduits polyphoniques (1170-1230) : étude historique et musicologique, édition pratique de textes musicaux (2001); B.A.-BA du chant grégorien (2004); Wagner (2006); Musicothérapie (2007); Musique baroque (2008); Le chant grégorien (2012); il a collaboré à des publications notamment sur Paul Juon, Arthur Honegger, Julien-François Zbinden, René Falquet, Edouard Garo, sur les approches herméneutiques de la musique et sur la musique vaudoise.


Lauréat du Prix de la Fondation Pierre et Louise Meylan en 1983, Jacques Viret est professeur émérite de l'Université de Strasbourg. De 2005 à 2007, il est membre du conseil de la Fondation Pierre et Louise Meylan. Il vit à Gimbrett près de Strasbourg.


SOURCES: sites mentionnés; Revue musicale de Suisse romande, 2012/09/18; Le chant grégorien, de Jacques Viret, éditions Eyrolles, Paris 2012; Revue musicale suisse, Juillet/août 2010, p. 10; [BCU/MU/bru/2012/09/18]

 
Sites Internet:
http://machiavel.u-strasbg.fr/musique/jacques_viret.html
http://www.paperblog.fr/184144/jacques-viret/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Viret
http://www.agentsdentretiens.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=113:entretien-avec-jacques-viret-...
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Autour d'Aloÿs Fornerod Date: 09.10.2001 Int./Part.: Viret, Jacques; Amann, Jean-Pierre Emission : Horizons perdus Minutage: 0:27:20
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche