BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 U : 4 références
 
 • Unfold 
 • Union chorale de la Tour-de-Peilz 
 • Urfer Albert
 • Urfer Mathieu


Albert Urfer (1914-1985)
 


Né le 26 octobre 1914 à Vevey, Albert Urfer joue très tôt du piano, tout en s'intéressant à l'art choral. Il dirige notamment la Chanson veveysanne dans les années 30. Mobilisé pendant la guerre, il dirige un petit orchestre militaire. De 1945 à 1951, il joue à Genève, Gstaad, Vevey, Bâle et même au Caire. De 1953 à 1956, Albert Urfer part à Paris travailler l'art dramatique avec Mady Berry. Il joue pour le théâtre, le cinéma, la télévision et revient en Suisse se produire au Centre dramatique romand dans Douze Hommes en Colère. Il est l'un des créateurs de la La grange aux Roud de Gilles, au Théâtre du Jorat, et l'un des acteurs d'Adieu Berthe d'Emile Gardaz, avec lequel il se lie d'amitié, à la Radio romande. De la revue de Servion à celle de Corseaux, Albert Urfer fait le bonheur de dizaines de milliers de spectateurs.


Mais c'est surtout en tant que partenaire et accompagnateur du chansonnier vaudois Jean Villard-Gilles, dans des cabarets à Paris et à Lausanne, qu'Albert Urfer se fait connaître. Il prend en effet la relève d'Edith Burger en 1948 et forme avec Gilles un duo qui devient extrêmement populaire au cours d'un quart de siècle de chanson. Pour l'émission Variétés du 31 décembre 1962, Gilles et Albert Urfer interprètent leurs meilleures chansons, parmi lesquelles Bonjour tout le monde, Les noms de chez nous et La partie de cave. En 1976, il publie Urferama un recueil de petites histoires drôles d'humour vaudois. En 1978 sort son autobiographie Qui va piano....


Albert Urfer décède chez lui à Lausanne dans la nuit du 28 au 29 octobre 1985. Fin septembre 2014, à l'occasion des 100 ans de sa naissance, la ville de Vevey inaugure la place Albert-Urfer et une plaque commémorative.


SOURCES: sites mentionnés; Galland, Bertil, "Il manque une étoile", 24 Heures, 1985/10/30, p. 29; Barras, François, "Albert Urfer le discret honoré par une place", 24 Heures, 2014/10/02, p. 32. [BCUL/MU/suk/2014/10/08]

 
Sites Internet:
http://www.rts.ch/archives/tv/information/carrefour/3439845-albert-urfer-chante.html
http://www.rts.ch/archives/tv/varietes/varietes/3439865-les-tubes-de-gilles.html
http://www.notrehistoire.ch/video/view/266/
http://archives.tsr.ch/player/personnalite-urfer
http://www.vevey.ch/data/dataimages/Upload/021014_24h_albertUrfer.pdf
Archives:
http://archives.tsr.ch/player/gilles-cabaret
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Urfer, Albert
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche