BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 S : 42 références
 
 • Saccon Stefano
 • Samah Karim
 • Sandoz Maurice
 • Sanshiro 
 • Santa Maria Sebastian
 • Sarcloret 
 • Sartoretti Christine
 • Scheder Pierre Dominique
 • Schelling Ernest
 • Scherrer Antonin
 • Schlup Nicolaï
 • Schmidlin Peter
 • Schneider Charles
 • Schulé Bernard
 • Schuricht Carl
 • Schwizgebel Robert
 • Sciboz Sophie
 • Scolari Henri
 • Sens Unik 
 • Sérieyx Auguste
 • Sérieyx Marie-Louise
 • Sevhonkian Lorris
 • Shann Edgard
 • Shovel 
 • Sideburn 
 • Simoncini Ernest
 • Sinfonietta de Lausanne 
 • Sludge 
 • Solange la Frange 
 • Sombart Elizabeth
 • Sonalp 
 • Spalinger René
 • Spiegelberg  Daniel
 • Stade 
 • Starobinski Georges
 • Stauffer Eric
 • Stierlin-Vallon Henri
 • Stravinskii Igor
 • Stress 
 • Strong George Templeton
 • Stuller  Gyula
 • Sutermeister Heinrich


Charles Schneider (1960-)
 


Né à Lausanne le 26 mai 1960, Charles Schneider s’inscrit dans la classe de clarinette de Robert Kemblinski à l’âge de 11 ans avant de se démarquer en tant que saxophoniste au sein du conservatoire de sa ville natale. Dès 1976, il rejoint des formations de styles divers (jazz, funk) et s’initie rapidement à la composition. Trois ans plus tard, il déménage à Paris pour suivre une formation au Centre d’information musicale (CIM) où il assiste aux cours de François Jeanneau, Ivan Julien ou encore Philippe Mate. Il est alors sélectionné pour suivre une masterclass avec le légendaire saxophoniste Sonny Rollins dans le cadre de l’émission « La leçon de musique » produite par TF1.


Après ses études au CIM, il séjourne à Boston – où il prend des cours avec Joseph Allard au New England Conservatory of Music – puis à Woodstock au Creative Music Studio où il côtoie notamment le contrebassiste Dave Holland, le saxophoniste Gary Windo ou encore le multi-instrumentiste Collin Walcott. Dès son retour, il est engagé pendant 5 ans au sein de l’Orchestre franco-allemand de Jazz dirigé par Albert Mangelsdorf. Ses compositions sont alors régulièrement interprétées par l’orchestre.

Dès la fin de son engagement, il est appelé à se produire dans de nombreuses formations en France et en Suisse. Il collabore notamment avec le clarinettiste Michel Portal, le contrebassiste Michel Benita, le pianiste Benoît Delbecq ou encore les batteurs helvétiques Daniel Humair et Olivier Clerc. Il participe également à différentes créations du contrebassiste lausannois et ancien membre du BBFC, Léon Francioli, ainsi qu’à des projets marquants de l’histoire du jazz hexagonale tels que l’Orchestre National de Jazz de France, le Gil Evans-Bigband Lumière ou encore le Martial Solal Dodécaband.

Depuis 1986, il est responsable de la section des soufflants de l’EJMA où il occupe aussi le poste de professeur de saxophone et d’improvisation jazz. Il reçoit le Prix artistique de la Ville de Nyon en 1996.


Charles Schneider vit actuellement à Lausanne et à Paris où il se poursuit ses activités comme enseignant, compositeur et interprète au sein de différentes formations.


SOURCES: Sites et références mentionnés

 
Sites Internet:
http://www.ejma.ch/professeur/schneider-charles/
http://www.laspirale.ch/concert/2522/charles-schneider-trio-avec-leon-francioli-et-olivier-clerc/
http://pubcs.free.fr/cv2006/CV_Charles_Schneider.pdf
Archives:

Fonds BBFC de la BCU Lausanne
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Schneider, Charles
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche