BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 S : 42 références
 
 • Saccon Stefano
 • Samah Karim
 • Sandoz Maurice
 • Sanshiro 
 • Santa Maria Sebastian
 • Sarcloret 
 • Sartoretti Christine
 • Scheder Pierre Dominique
 • Schelling Ernest
 • Scherrer Antonin
 • Schlup Nicolaï
 • Schmidlin Peter
 • Schneider Charles
 • Schulé Bernard
 • Schuricht Carl
 • Schwizgebel Robert
 • Sciboz Sophie
 • Scolari Henri
 • Sens Unik 
 • Sérieyx Auguste
 • Sérieyx Marie-Louise
 • Sevhonkian Lorris
 • Shann Edgard
 • Shovel 
 • Sideburn 
 • Simoncini Ernest
 • Sinfonietta de Lausanne 
 • Sludge 
 • Solange la Frange 
 • Sombart Elizabeth
 • Sonalp 
 • Spalinger René
 • Spiegelberg  Daniel
 • Stade 
 • Starobinski Georges
 • Stauffer Eric
 • Stierlin-Vallon Henri
 • Stravinskii Igor
 • Stress 
 • Strong George Templeton
 • Stuller  Gyula
 • Sutermeister Heinrich


Marie-Louise Sérieyx (1897-1987)
(Bouët)
 


Née en Suisse en 1897, Marie-Louise Bouët est l'une des premières élèves d'Emile Jaques-Dalcroze et devient professeur diplômé de la méthode Jaques Dalcroze. Elle étudie par ailleurs le piano auprès de la pianiste française Blanche Selva et devient son assistante pour ses cours d'été de Brive-la-Gaillarde de 1922 à 1927. Au cours de ces années, elle découvre le traité du compositeur Auguste Sérieyx dont la lecture la marque. Elle épouse le 26 juillet 1931 ce compositeur. Le couple s'installe à Montreux.


Pédagogue passionnée, Marie-Louise Sérieyx se consacre à l'enseignement du piano et de la musique. Elle est l'un des premiers professeurs du Conservatoire de musique de Montreux, fondé par Mathilde de Ribaupierre en même temps que l'Institut éponyme de Lausanne, en 1915, et y enseigne la rythmique. Marie-Louise Sérieyx publie un Traité d'analyse musicale élémentaire en 1966 qui témoigne d'une approche intéressante de l'enseignement de la musique par sa volonté de se détacher de l'empreinte trop prédominante du système harmonique classique et de permettre aux apprentis musiciens d'utiliser cette langue. En 1982, elle publie un second ouvrage, Les Rudiments du langage musical traditionnel.


Marie-Louise Sérieyx décède le 3 février 1987 au Mont-sur-Rolle. Elle a classé le fond d'archives de son mari Auguste Sérieyx dont elle a fait don à la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne.


SOURCES: sites et références mentionnés; Burdet, Jacques, La Musique dans le canton de Vaud (1904-1939), Lausanne, Payot, 1983; Sérieyx, Marie-Louise, Les rudiments du langage musical traditionnel, 2 volumes, auto-édité, 1982; Sérieyx, Marie-Louise, Traité d'analyse musicale élémentaire, 2 volumes, auto-édité, 1966. [BCUL/MU/bgc/2013/09/09]

 
Sites Internet:
http://www.digi-archives.org/pages/echos/ESM053007.pdf
http://www.worldcat.org/identities/lccn-n82-238478
Archives:
http://www.davel.vd.ch/detail.aspx?ID=246818
https://www.helveticarchives.ch/detail.aspx?ID=483673
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Hommage à la mémoire d'Auguste Sérieyx, compositeur: A l'occasion du 100e anniversaire de la naissance du compositeur. Date: 13.06.1965/ 18.02.1989. Int./Part.: Sérieyx, Marie-Louise; Colombo, Pierre; Jaton, Henri. Emission: Deuxième programme Minutage: 00:05:55
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche