BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 R : 27 références
 


Jean-Jacques Rapin (1932-2015)
 
BCUL_00001916.jpg
Photo : BCUL – L. Dubois
(Cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)


Né le 19 septembre 1932 à Vevey, Jean-Jacques-Rapin occupe successivement les postes d'instituteur (1952 à 1960), de maître de musique au Collège de Béthusy à Lausanne (1960 à 1968), de professeur de musique à l'Ecole normale (1966 à 1983), et enfin de directeur du Conservatoire de Lausanne (1984-1998). Parallèlement à sa carrière musicale, Jean-Jacques Rapin assume des responsabilités militaire comme lieutenant-colonel d'artillerie. Il exerce son commandement pendant dix-sept ans au sein de la Brigade de forteresse 10, dont celui du Groupe fortifié de Saint-Maurice. Il est également l'un des fondateurs de l'Association Saint-Maurice d'études militaires.

De 1976 à 1984, Jean-Jacques-Rapin est membre puis président de la commission musicale de la Société cantonale des chanteurs vaudois. Il dirige La Lyre de Moudon et l'Union chorale de Vevey et donne des concerts en collaboration avec l'Orchestre symphonique de Bienne et l'Orchestre de chambre de Lausanne. Fortement impressionné et influencé par Ernest Ansermet, il participe en 1979 à la création de l'Association Ernest Ansermet. Ami de la veuve de Wilhelm Furtwängler, il est à l'origine de la traduction et de l'édition française des Carnets de ce dernier.


Dès 1975, Jean-Jacques-Rapin est membre puis président de la Fondation Pierre et Louisa Meylan. Durant sa première année de direction au Conservatoire, il crée les Jeudis du Conservatoire et reçoit le prix Hugo-de-Senger pour l'ensemble de son activité musicale. Deux ans plus tard, il suscite la création de l'Association vaudoise des conservatoires et écoles de musique. Enfin, dès 1989, il est nommé président de l'Association puis de la Fondation de l'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL), poste qu'il quitte en 2001. C'est sous sa direction que le Conservatoire a déménagé, en 1990, dans ses nouveaux locaux, les anciennes Galeries du Commerce. Jean-Jacques Rapin témoigne de cette entreprise ambitieuse, lors des événements célébrant les vingt ans du "nouveau" Conservatoire de Lausanne en novembre 2010.


Par ailleurs, de nombreuses publications ont émaillé ses cinquante ans de carrière, dont A la découverte de la musique (7ème édition!, Lausanne, Payot, 2001), De la garnison de Saint-Maurice à la Brigade de forteresse 10 [1892-2003] (St-Maurice, Association Saint-Maurice d'études militaires, 2004), L'esprit des fortifications: Vauban - Dufour, les forts de Saint-Maurice (Lausanne, Presses polytechniques et universitaires, 2010). En 2013, il publie L'esprit des rencontres chez Infolio, livre qu'on pourrait décrire comme ses mémoires.


Afin d'honorer l'engagement de Jean-Jacques Rapin pour son activité en faveur de la culture au sein de la cité lausannoise, la Municipalité lui remet la Médaille d'or 2001 de la Ville, au Casino de Montbenon à la salle Paderewski, le 6 décembre 2001. En 2006, le prix de l'Association Vauban lui est remis pour l'ensemble de son oeuvre sur les fortifications. Un fonds Jean-Jacques Rapin a été créé à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.


Jean-Jacques Rapin décède le 23 juillet 2015 des suites d'une courte maladie.


SOURCES : sites et références mentionnés ; Musique et Humanisme. Recueil offert à Jean-Jacques Rapin, sous la direction de Jean-Louis Matthey, Lausanne, Revue musicale de Suisse romande : Bibliothèque cantonale et universitaire, 1998; Antonin Scherrer, Conservatoire de Lausanne 1861-2011 : 150 ans, Gollion, Infolio éditions, 2011; Le Temps, 1998/10/06; 24 Heures, 1995/10/10; 24 Heures, 2006/03/30, p. 25; Salem, Gilbert, "Il y a 150 ans que Lausanne apprend la musique, 24 Heures, 2011/12/31, p. 20; Rapin, Jean-Jacques, L'esprit des fortifications : Vauban, Dufour, les forts de Saint-Maurice, Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, cop. 2003; Senff, Boris, "Elevé par la musique, Jean-Jacques Rapin a servi sa foi", 24 Heures, 2015/07/28, p. 25; Arlettaz, Vincent, "Jean-Jacques Rapin: 1932-2015", Revue musicale de Suisse romande, 68e année n°3, septembre 2015, p. 4-9. [BCU/MU/SUK/2015/07]

 
Sites Internet:
http://www.lesavoirsuisse.ch/auteurs/LSS1000690.html
http://www.plansfixes.ch/films/jean-jacques-rapin/
http://www.lesobservateurs.ch/2013/10/22/rapin-2/
http://lesobservateurs.ch/2015/07/27/jean-jacques-rapin-un-grand-vaudois/
http://www.24heures.ch/culture/eleve-musique-jeanjacques-rapin-servi-foi/story/25853955
Archives:
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Entretien avec Jean-Jacques Rapin, directeur du Conservatoire de Lausanne : A l'occasion de l'inauguration du Conservatoire de Lausanne Date: 20.11.1989 Int./Part.: Rapin, Jean-Jacques; Amann, Jean-Pierre Emission : Matin pluriel Minutage: 0:29:56

Entretien avec Jean-Jacques Rapin, chef de choeur Date: 25.09.1970 Int./Part.: Rapin, Jean-Jacques; Jaton, Henri Minutage: 0:12:49

C'est un peu fort ! Entretien avec Jean-Jacques Rapin, ancien directeur du Conservatoire de Lausanne, anicen officier, auteur de "L'Esprit des fortifications Vauban. Les Forts de Saint-Maurice" (Ed. Presses polytechniques universitaires romandes, coll. Le Savoir Suisse, 2004) Date: 23.02.2004 Int./Part.: Ciocca, Christian; Rapin, Jean-Jacques; Schuin, Anik Emission : Temps qui courent Minutage: 0:30:29
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Rapin, Jean-Jacques
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche