BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 Q : 5 références
 
 • Quatuor Athena 
 • Quatuor du Flonzaley 
 • Quatuor du Jaquemart 
 • Quatuor Sine Nomine 
 • Quinche Nicolas


Quatuor du Flonzaley (1903-1929)
 


C'est à un vaudois exilé à New York que l'on doit la création du Quatuor du Flonzaley. Edouard J. de Coppet (1855-1916), fils de Louis de Coppet, un des fondateurs du Conservatoire de Lausanne en 1861, se languit d'entendre de la musique de chambre aux Etats-Unis lorsqu'il propose en 1902 à son ami violoniste Alfred Pochon de créer un quatuor à cordes. Décidé à le financer entièrement en contrepartie de concerts privés à New York ou en Suisse, dans sa Villa Flonzaley - au bord du ruisseau du même nom, près de Chexbres - Edouard de Coppet confie à Alfred Pochon le soin de composer son quatuor. Ce dernier choisit Adolfo Betti (1875-1950), violoniste florentin, Ugo Ara (1876-1936), altise vénitien, et Iwan d'Archambeau (1879-1955), violoncelliste belge. Le contrat est signé au début de l'année 1903 et le quatuor donne son premier concert privé durant l'automne de cette même année à la villa Fonzaley. Bien payés et pourvus en instruments, les membres du groupe s'engagent en échange à tenir des concerts dans la propriété des de Coppet, de respecter ses choix quant à l'organisation des concerts et de s'engager sans réserve dans le quatuor.


Les premières années du quatuor sont marquées par cet engagement strict et exculsif: ils jouent essentiellement en privé, ou alors participent à des concerts de bienfaisance commandés par Edouard de Coppet. Autorisés à se produire publiquement dès 1905, ils impressionnent l'imprésario Loudon Charlton, qui devient alors leur manager, lors d'un concert au Carnegie Hall, et sont connus en Suisse pour leurs activités philanthropiques. La rupture émancipatrice intervient en 1907, lorsque le quatuor accepte seul de donner des concerts à la Maison Blanche et en Hollande. Le Quatuor du Flonzaley devient autonome en 1908 tout en conservant le soutien financier de son généreux mécène et le soutien de Loudon Charlton. L'ensemble prend alors véritablement son essor et connaît une activité concertante importante avec près de deux mille concerts donnés jusqu'en 1929 rien qu'aux Etats-Unis.

La mort d'Edouard de Coppet en 1916 change considérablement la donne pour les membres du quatuor: bien qu'ils ne soient plus sûrs de pouvoir fonctionner financièrement, ils se retrouvent libérés du joug du mécène et ne sont plus liés exclusivement au quatuor (ce qui, à titre individuel, implique la possibilité de se marier). André de Coppet (1892-1953), fils et héritier d'Edouard J. de Coppet, continue toutefois à soutenir les activités du quatuor. En 1917, l'altiste Ugo Ara part à la guerre et est remplacé par l'altiste français Louis Bailly (1882-1974). Mais ce dernier sera la source de nombreux problèmes: d'un tempérament difficile et arrogant, il aurait notamment refusé d'honorer certains engagements. Son contrat n'est pas renouvelé après 1924 et, malgré les protestations judiciaires de Louis Bailly, le Flonzaley le remplace par Félicien d'Archambeau, qui ne reste qu'une année avant de céder la place, en 1925, au russe Nicolas Moldovan (1891-1974).

Le quatuor du Flonzaley collabore également ponctuellement avec des artistes reconnus, comme Igor Stravinski, Emánuel Moór, ou George Templeton Strong.


Après une longue tournée d'adieu de près de 120 concerts, le Quatuor du Flonzaley se sépare en 1928. Alfred Pochon et Nicolas Moldovan lancent immédiatement un nouveau projet, et le Quatuor Stradivarius naît le 10 mai 1929 sur les cendres encore chaudes du Quatuor du Flonzaley. Soutenu financièrement par le banquier Félix Warburg, il est composé de Wolfe Wolfinsohn au premier violon, d'Alfred Pochon au second violon, de Nicolas Moldovan à l'alto et de Gérald Warburg au violoncelle.


SOURCES: sites et références mentionnés; "Chronique musicale", Tribune de Lausanne, 1905/10/07, p. 3; "Quatuor du Fonzaley", Feuille d'avis de Lausanne, 1907/09/27, p. 8; "Quatuor du Fonzaley", Feuille d'avis de Lausanne, 1924/07/20, p. 6; "Retour d'Amérique", Feuille d'avis de Lausanne, 1927/04/22, p. 10; "Le quatuor du Flonzaley va se dissoudre", Tribune de Lausanne, 1928/05/23, p. 6; Burdet, Jacques, La musique dans le canton de Vaud (1904-1939), Lausanne, Payot, 1983, p. 92-93; The Flonzaley Quartet, New York, Loudon Charlton, [ca 1909]. [BCUL/MU/nmo/2013/07/31]

 
Sites Internet:
http://www.fonoteca.ch/flonzaley/
http://en.wikipedia.org/wiki/Flonzaley_Quartet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Pochon
http://shellackophile.blogspot.ch/2011/11/flonzaley-quartet-and-after.html
http://victor.library.ucsb.edu/index.php/talent/detail/28164
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Entretien avec Alfred Pochon, violoniste Date: 10.04.1954 Int./Part.: Pochon, Alfred; Jaton, Henri Emission: Sauvegarde d'archives Minutage: 00:13:10
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche