BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 P : 23 références
 


Piano Seven (1986-)
 


Projet démentiel né en 1986 dans l'esprit de François Lindemann et de Sebastián Santa María sur une terrasse lausannoise, Piano Seven en impose: sept pianos, une ribambelle de musiciens, des invités de marque, et plus de 25 ans d'activités créatrices en font un élément phare de la scène jazz lausannoise. L'idée de départ était de trouver une formule qui permette de jouer à plusieurs pianistes, "entre copains". Après un happening à quatre pianistes dans un magasin de musique, le projet à sept instruments se concrétise le 6 décembre lors d'un concert, qui devait être unique, au Casino de Montbenon. François Lindemann, Sebastián Santa María, Thierry Lang, Daniel Perrin, Julien Galland, Jacques Demierre et Alex Theus jouent alternativement, en duo, en trio, en quartet ou ensemble à sept dans un concept qui se veut libre et jouissif. Ils rencontrent un véritable succès qui incite le groupe a continuer l'aventure.


François Lindemann, instigateur et agent du projet - hormis durant trois ans où il confie la destinée de Piano Seven à Emmanuel Gétaz - n'est pas du genre à se laisser gagner par la routine; Piano Seven est un projet atypique, où la composition des morceaux demande du temps, et où les spécificités des musiciens doivent cohabiter sur une seule et même scène. Ceci explique pourquoi Piano Seven change fréquemment de musiciens. Après une première série de concerts couronnée par un enregistrement, le groupe change de composition en 1988 et accueille Olivier Rogg, Lee Maddeford et Gaspard Glaus. Dès 1991, le groupe recourt à des invités, notamment Pascal Auberson au piano, cuivre et chant, et Brigitte Meyer, pourtant adepte du piano classique. Pascal Auberson amène également son expérience du spectacle et fait des concerts de Piano Seven un véritable show. Ce show, filmé par la Télévision suisse romande dans un documentaire présenté en 1994, reçoit d'ailleurs la "Rose de bronze" à la Rose d'or de Montreux en 1995. Les dix ans du groupe en 1996 amènent enfin une révolution majeure: l'arrivée d'un percussionniste. Trilok Gurtu, que remplace en 2000 Cyril Regamey, vient en effet tenter de dompter ces pianos fous.

Le premier concert hors des frontières helvétiques a lieu en 1992, à Bruxelles. Le groupe attend 1994 pour se produire une première fois à Paris, au Cirque d'hiver Bouglione, avant d'enchaîner avec des représentations plus exotiques. En 1997, le groupe fait sa première tournée asiatique avec au menu Bangkok, Pékin, Tianjin, Shangai, Shenzen et Canton. En 2000, le groupe part de Bolivie "pianos au dos" pour traverser l'Amérique du Sud et l'Asie en 2000. Il repart encore pour une tournée en Chine en 2010. La discographie de Piano Seven est riche de cinq albums studios, trois albums live et deux best of.


Visuellement impressionnant avec ses sept pianos à queue disposés en arc de cercle, Piano Seven reste un projet onéreux et difficile à mettre en scène. Le groupe ne peut généralement prévoir qu'une dizaine de dates par an. Pour faciliter les déplacements, mais aussi pour donner plus de souplesse au groupe et lui permettre, notamment, de jouer en plein air, Piano Seven joue désormais régulièrement des sessions plugged, avec des pianos électriques. Le groupe a fêté ses 25 ans d'existence en septembre 2012 au Théâtre du Jorat. En 2017, Piano Seven est composé de Hiroko Kuramochi, Nicolas Hafner, Valentin Peiry, Pierre-Luc Vallet, Olivier Rogg, Michel Bastet et François Lindemann. Pour ses 30 ans, la formation donne deux concerts d'adieu au Victoria Hall à Genève et à l'Auditorium Stravinsky à Montreux.


SOURCES: sites et références mentionnés; Pierre Trepey, "Une allègre séduction", 24 Heures, 1986/12/08, p. 41; Jacot-Descombes, Christian, "Piano Seven tout neuf", 24 Heures, 1988/09/26, p. 47; Huber, Jean-jacques, "Sept pianos pour un défi", 24 Heures, 1991/09/18, p. 59; Langel, René, "Piano Seven retrouve Lausanne", 24 Heures, 1993/11/19, p. 49; Isler, Joëlle, "L'énergie créatrice au confluent des genres", 24 Heures, 1996/03/28, p. 58; Steulet, Christian, "Un grain de folie pour les dix ans de Piano Seven", 24 Heures, 1996/12/29, p. 47; Hohler, Anne, "De nouvelles mains rejoignent Piano Seven", Le Temps, n° 669, 2000/04/05; Senff, Boris, "Les musiciens de Piano Seven depuis 1986", 24 Heures, 2006/11/15, p. 15; Senff, Boris, "Vingt ans sur les touches", 24 Heures, 2006/11/15, p. 15; Gottraux, "Il était une fois sept pianos", Tribune de Genève, 2008/02/05, p. 34; Nussbaum, Virginie, "Derniers tutti et puis s'en vont", Le Temps, 2017/03/09. [BCUL/MU/suk/2017/03/09]

 
Sites Internet:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Piano_Seven
http://www.mx3.ch/artist/piano_seven
http://www.karavane.pro/553/piano-seven/
http://www.wupromotion.com/en/news/348-piano-seven-beijing-performance-sold-out
https://www.youtube.com/watch?v=udNcMiMX4Rs
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Entretien avec François Lindemann, pianiste de jazz, leader de Piano Seven Date: 07.01.1991 Int./Part.: Lindemann, François Emission: Baraka
Minutage: 00:11:25

Piano Seven à 3 + invités Date: 10.11.2006 Int./Part.: Lindemann, François Emission: JazzZ
Minutage: 01:20:49
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Piano Seven
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche