BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 P : 23 références
 


Ignacy Paderewski (1860-1941)
(Ignace-Jean Paderewski)
 


Né le 6 novembre 1860 dans l'ancienne province polonaise de Podolie (actuelle Ukraine), Ignace Paderewski, a vécu entre Morges et Tolochenaz de 1897 à 1940. Pianiste de renommée internationale, il doit sa trajectoire artistique à une série de drames familiaux. Orphelin de sa mère depuis son enfance, il est élevé par son père qui reconnaît très tôt les talents musicaux de son fils et le fait entrer au conservatoire de Varsovie à l'âge de 12 ans. Diplômé en 1879, il ne fait pourtant pas preuve d'une virtuosité exceptionnelle et se destine plutôt à l'enseignement musical. Marié à 20 ans, veuf à 21, il se plonge avec acharnement dans le travail pour noyer son chagrin. Il entreprend ainsi deux séjours à Berlin en 1881 et 1883, au cours desquels il étudie l'art de la composition musicale et croise notamment Richard Strauss, puis à Vienne, en 1883, où il est l'élève de Theodor Leschetizki.


S'il commence bel et bien sa carrière comme enseignant, au conservatoire de Strasbourg où il passe une année entre 1885 et 1886, il se tourne cependant très vite vers la scène et donne son premier concert à Vienne en 1887. Ses talents éclatent alors au grand jour, comme lors d'un concert à la salle Érard auquel assiste notamment Tchaïkovsky, et où il est rappelé sur scène une heure durant. Après l'acquisition du domaine de Riond-Bosson près de Morges en 1897 et son remariage avec la baronne de Rosen, Paderewski raréfie ses apparitions publiques et préfère se consacrer à la composition musicale, essentiellement des pièces pour piano. Il compose également un opéra, Manru, qui est joué à Dresde le 29 mai 1901.

Paderewski est également loué pour ses activités politiques et son militantisme en faveur des victimes polonaises de la guerre. A Vevey, où il donne de nombreux concerts de bienfaisance, Ignace Paderewski fonde avec Henryk Sienkiewicz le "Comité central de secours pour les victimes de la guerre en Pologne" en 1914. Grand patriote - on lui doit le financement du monument "Grunwald" à Cracovie ainsi que la Salle Chopin de Varsovie - il milite pour une Pologne libre. L'histoire veut que le 27 décembre 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale, alors que le sort de la ville de Poznań et de toute la région de Grande-Pologne reste encore incertain, Paderewski s'y soit rendu et ait harangué la foule avec une telle conviction qu'il en ait résulté une insurrection populaire contre les allemands qui occupaient toujours la région.


Une fois l'indépendance de la Pologne proclamée, Paderewski aura l'honneur d'en devenir le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères en 1919. Il est également nommé bourgeois d'honneur de Morges et de Vevey en 1925, puis de Lausanne en 1933.


Après l'invasion coordonnée et le partage de la Pologne en septembre 1939 par l'Allemagne nazie et l'Union soviétique, Paderewski prend la tête d'un Conseil national polonais en exil, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort. Le 23 septembre 1940, il quitte la Suisse pour aller s'établir aux États-Unis et y reprendre ses activités de diplomate et d'orateur. Malgré son âge avancé et une santé fragile, il s'efforce de galvaniser la résistance extérieure par une série de conférences à travers les États-Unis qui l'épuisent. Il meurt d'une pneumonie le 29 juin 1941 à New York, une semaine après son dernier discours prononcé à Oak Ridge (New Jersey).


SOURCES: J. Burdet, La musique dans le canton de Vaud, 1904-1939, 1983, 196-197; Stéphanie Arboit, L'histoire peu banale du buste de Paderewski, 24 Heures, 2011/07/08, p. 23 dont le sculpteur est Alphons Friedrich Magg; Morges : sept siècles d'histoire vivante 1286-1986 p. 160; photographie Patrie suisse, (A. B.) 1913, no 512, p. 112; photographie, Lausanne Patrie suisse, 1907, no 367, p. 247-248; 24 Heures - éd. La Côte, 2006/07/04 p. 22 & 2007/06/28, p. 27 #bnf [BCU17/Doc. vaudoise/bs/2011/08]
 
Sites Internet:
http://www.paderewski-morges.ch/
http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignacy-jan-paderewski/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ignacy_Paderewski
http://www.paderewskiassociation.org/
http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F28488.php
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Allocution d'Ignace Paderewski pour la NBC : Appel à l'aide internationale en faveur des prisonniers de guerre polonais internés dans les camps de concentration en Allemagne [en anglais] Date: 15.04.1940 Émission: Sauvegarde d'archives, Radio Sottens Minutage: 00:09:59

Allocution radiophonique d'Ignace Paderewski du 28 septembre 1940 : Message de gratitude et de remerciement à la Suisse, pays d'accueil Date: 12.09.1940 Émission: Sauvegarde d'archives, Radio Sottens Minutage: 00:03:32

Déclaration d'Ignacy Jan Paderewski, homme politique et pianiste polonais : A l'occasion de la fête nationale polonaise à propos de l'invasion de la Pologne par l'Allemagne Date: 01.05.1940 Émission: Sauvegarde d'archives, La Première Minutage: 00:08:00
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Paderewski, Ignace-Jan
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche