BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 O : 8 références
 
 • Olivier François Urbain
 • Opienska-Barblan Lydia
 • Opienski Henryk
 • Orchestre Da Chiesa 
 • Orchestre de chambre de Lausanne 
 • Orchestre de Ribaupierre 
 • Orchestre symphonique Bande-Son 
 • Orchestre symphonique et
     universitaire de Lausanne 


Orchestre symphonique et universitaire de Lausanne (1903-)
(OSUL)
 


Fondé en 1903 par le musicien, mécène et philanthrope Anton Suter-Ruffy (1863-1942), l'Orchestre symphonique de Lausanne - qui deviendra l'Orchestre symphonique et universitaire de Lausanne en 1990 - a connu une histoire pour le moins mouvementée. Institution culturelle longtemps attendue du public lausannois, l'orchestre est essentiellement composé de musiciens allemands, choisis par Anton Suter lui-même, et sa direction est confiée à un autre allemand, Heinrich Hammer. Prenant la succession de l'Orchestre de la Ville et du Beau-Rivage, il comprend tout de même deux vaudois: le flûtiste Auguste Giroud et le violoniste Henri Gerber. Les premiers concerts, à la Maison du Peuple à Lausanne, sont un véritable succès. Désireux de s'émanciper du mécénat de son fondateur, l'Orchestre symphonique de Lausanne se constitue alors en Société et demande une subvention à la Ville de Lausanne en 1904. Régulièrement déficitaire, l'orchestre est repris par la Société du Casino de Montbenon en 1909.

Dès 1905, le chef d’orchestre polonais Alexandre Birnabum (1877-1921) succède à Heinrich Hammer. Il restera trois ans avant d'être remplacé pour une année par un espagnol, Alonso Cor de Las (1865-1933). Ernest Bloch et Carl Ehrenberg se partagent la saison 1909-1910. En proie à des difficultés financières, résolues par une subvention de 20'000.- octroyée par la Ville, désireuse de conserver une telle institution, l'orchestre se réorganise autour de l'unique personne de Carl Ehrenberg. C'est celui-ci qui invite le jeune Ernest Ansermet à diriger son premier concert le 15 mars 1911. La guerre de 1914 sonne pourtant provisoirement le glas de l'Orchestre symphonique de Lausanne.


Fin 1931, un comité est mis en place pour étudier la possibilité de faire revivre l'Orchestre symphonique de Lausanne, mais il faut attendre 1943 pour voir naître le Nouvel orchestre symphonique lausannois. Composé de 25 musiciens et placé sous la direction de M. Gérauday, l'orchestre n'est censé jouer que lors de la saison d'été, dans les jardins du Casino de Montbenon. Très vite pourtant, l'Orchestre symphonique de Lausanne arrive à se faire une place dans le paysage musical lausannois, notamment en se rapprochant des milieux estudiantins. De 1964 en 1972, André Charlet est nommé directeur artistique de l'Orchestre qui a entre temps repris une activité plus conséquente. Lui succède David Blum, qui dirige l'orchestre de 1973 à 1982.


Dirigé depuis 1983 par Hervé Klopfenstein, l'orchestre s'appelle officiellement Orchestre symphonique et universitaire de Lausanne (OSUL) depuis 1990. Il est constitué de musiciens amateurs et survit grâce à de fréquents recours aux étudiants de la Haute école de musique, de l'Université de Lausanne et de l'EPFL.


SOURCES: sites et références mentionnés; "Chronique musicale", Tribune de Lausanne, 1903/05/09, p. 2; "L'orchestre symphonique de Lausanne", Feuille d'avis de Lausanne, 1934/04/18, p. 8; "Détente musicale", Tribune de Lausanne, 1953/06/18, p. 6; "Hervé Klopfenstein, nouveau chef de l'OSL", 24 Heures, 1982/11/16, p. 14; Allaz, Yves, "Accents grandioses", 24 Heures, 1989/12/08, p. 61; "Les Vaudois et la musique", Revue musicale de Suisse romande, n° 44, 1991, p. 52; Burdet, Jacques, La musique dans le canton de Vaud: 1904-1939, Payot, 1983, p. 11-33. [BCUL/MU/nmo/2013/07/30]

 
Sites Internet:
http://www.notrehistoire.ch/audio/view/1094/
http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F23085.php
Site web personnel:
http://www2.unil.ch/osul/
Blog:
https://fr-fr.facebook.com/osul.ch
Archives:
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Reflet de la carrière d'Inge Borkh de passage à Genève : Entretien avec la soprano et Hervé Klopfenstein évoquant les 100 ans de l'OSUL (Orchestre Symphonique Universitaire de Lausanne) Date: 02.02.1998 Int./Part.: Borkh, Inge; Klopfenstein, Hervé; Hudry, François Emission: Carnet de notes
Minutage: 00:47:26
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Orchestre symphonique de Lausanne
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche