BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 N : 9 références
 
 • Nicati Jules
 • Niedermeyer Louis Abraham
 • Niggeler Christine
 • Nitchaeff Alain
 • No Square 
 • Nobs Claude
 • Norn 
 • Nouvel Orchestre de Montreux 
 • Nusslé Olivier


Louis Abraham Niedermeyer (1802-1861)
(Baron Abraham-Louis de Niedermeyer d'Altenburg)
 


Né le 27 avril 1802 à Nyon, Louis Niedermeyer fait ses classes à Nyon puis son père l’envoie à Vienne pour étudier le piano avec Ignaz Moscheles et la composition chez Emanuel Aloys Förster. En 1819 on le trouve à Rome étudiant l’art choral auprès de Valentino Fioravanti, puis à Naples la direction d’orchestre avec Niccolò Antonio Zingarelli. Dans cette même ville, il rencontre Rossini et donne son premier opéra Il Reo par amore. En 1823 il revient au pays où la Société helvétique de musique, lors de ses assises de Lausanne, le fête comme pianiste et compositeur. Il écrit des pièces pour piano seul et des lieder à la manière de Schubert dont sa fameuse mélodie Le Lac sur le poème de Lamartine.


En 1831 il épouse Charlotte des Vignes de Givrins qui lui donnera deux filles, Eulalie, née à Nyon, et Mathilde ainsi qu’un fils Alfred, qui sera le premier biographe de son père. En 1834 il quitte la Suisse pour aller enseigner le piano à l’Institut Gaggia à Bruxelles. Mais l’affaire tourne court et il décide de s’installer à Paris. Il fait représenter son opéra Stradella à l’Académie Royale de Musique en 1837. Suivront Marie Stuart en 1844 et La Fronde en 1853. Peu après, il se tourne vers la musique sacrée et rouvre l’Institut de musique religieuse d’Alexandre-Etienne Choron fermé en 1830 et qui sera dès lors plus connu sous le nom d’Ecole Niedermeyer. Durant les événements de 1870 elle trouvera momentanément refuge à Lausanne. De grands noms de la musique, compositeurs et organistes y marqueront leur passage: Saint-Saëns, Fauré, Messager, Gigout, Roussel. Compositeur mais aussi musicologue avant la lettre, il fonde en 1857 avec Joseph d’Ortigue La Maîtrise, un mensuel consacré à la musique religieuse et comprenant à chaque parution six pièces inédites du 16e au 19e siècle. Les deux hommes collaborent également pour un Traité théorique et pratique du plain chant, paru à Paris en 1876.


En plus des œuvres citées ci-dessus mentionnons que le catalogue des œuvres de Louis Niedermeyer compte cinq opéras, trois messes, une symphonie, des motets et des chœurs, a capella ou accompagnés , des ballades et autres mélodies ainsi qu’une cinquantaine d’œuvres pour orgue ou piano, dont certaines très virtuoses. La dernière œuvre de sa vie est le volumineux Graduel et Antiphonaire avec accompagnement pour orgue publié en 1861.


Louis Niedermeyer décède le 14 mars 1861 à Paris. En 1991, la Municipalité de Nyon dédie la Villa Beau-Réveil, devenue bien public, à Niedermeyer. En 2007, la Fondadion Niedermeyer est créée par Edouard Garo pour réhabiliter les œuvres et la mémoire du musicien et en 2012, un centre de documentation consacré au compositeur a été inauguré à la Villa Niedermeyer à Nyon.


SOURCES: Vie d'un compositeur moderne, Paris, Librairie Fischbacher, 1893; Dictionnaire des musiciens suisses, 1964, p. 279-280; Patrie suisse, Lausanne 1929, no 980, p. 94; , Dictionnaire biographique des Genevois et des Vaudois, Albert de Montet, t.II, p. 640-641.; Louis Niedermeyer, © Oxford University Press 2007 — 2012; 24 Heures, 2006/05/16, p. 22; 24 Heures 2007/05/08 p. 30; [BCU/MU/bru/2012/09/24]

 
Sites Internet:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Niedermeyer
http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-niedermeyer/
http://www.musimem.com/niedermeyer.htm
http://www.symphozik.info/Louis+Niedermeyer,103.html
http://www.rkv.ch/archiv/mgd-pdf/09_mgd/092_busch-niedermeyer.pdf
Site web personnel:
http://www.niedermeyer-nyon.ch/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Entretien avec Philippe Fauré-Frémiet , au sujet de son père, le compositeur Gabriel Fauré (1/4) : Ses débuts et ses influences, notamment religieuses et l'école de Niedermeyer Date: 04.11.1957 / 02.08.1974 / 16.03.2002 Int./Part.: Fauré-Fremiet, Philippe; Audel, Stéphane Minutage: 0:31:02

32e causerie de Gustave Doret : A propos de Louis Niedermeyer, compositeur d'origine suisse Date: 04.03.1941 Int./Part.: Doret, Gustave Minutage: 0:11:30

Le Lac. Mélodie pour chant et piano Date: 14.04.1967 Int./Part.: Hubay, Jenö; Jauquier, Charles Minutage: 0:06:15
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Niedermeyer, Louis
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche