BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 M : 52 références
 
 • Maddeford Lee
 • Maffei Fabio
 • Magaloff Nikita
 • Magicrays 
 • Mahaim Ivan
 • Malherbe Ivor
 • Malki 
 • Malo Alberto
 • Mani Claude-André
 • Mani Jacqueline
 • Manser Nathalie
 • Maréchaux Claude
 • Margot François
 • Margot Lucien
 • Markevitch Igor
 • Marville Jovanka
 • Mathieu Chantal
 • Matter Henri-Louis
 • Matter Jean
 • Matthey Jean-Louis
 • Maurice Pierre
 • Mayer Alexander
 • Mayer Pascal
 • Mayor Charles
 • Mebes Susanne
 • Melatonin 
 • Mercury Freddie
 • Mermoud Robert
 • Metianu Lucian
 • Mettraux Blaise
 • Meyer Brigitte
 • Meyer de Stadelhofen Frédéric
 • Meylan André-Daniel
 • Meylan Daniel
 • Meylan Pierre
 • Meylan Raymond
 • Meynent Claude
 • Michael Audrey
 • Michel Alice
 • Michel Matthieu
 • Moeckli Jean-Pierre
 • Molnar Jozsef
 • Monkey3 
 • Monnard Jean-François
 • Monnier Jean-Christophe
 • Monot Jean-François
 • Moór Emánuel
 • Moulin Béatrice
 • Musique-Montagne 
 • MXD 
 • MyBand 
 • Müller  Nono


Claude-André Mani (1959-)
 


Né le 2 juin 1959 à Oulens, Claude-André Mani fréquente le collègue d'Echallens, où sa branche préférée se révèle être le chant. A 18 ans, il dirige son premier chœur, l'Espérance d'Oulens, encouragé par Robert Mermoud qui le coache à ses débuts. Claude-André Mani poursuit sa formation à l'Ecole normale de Lausanne et décroche en 1979 le prix Hermann Lang au final de cette même institution. Viennent ensuite les études spécialisées, les cours qu'il suit notamment chez Jean-Jacques Rapin et René Falquet. Il dirige plusieurs chœurs dans la Broye (la Chanson du lac à Chevroux, le Chœur d'hommes de Missy), puis dans le Chablais (le Chœur d'hommes Roche-Villeneuve, La Chanson des Roseaux de Roche) et collabore à de nombreux spectacles. Pour gagner sa vie, il est enseignant à l'Ecole primaire et secondaire de Villeneuve-Haut-Lac, poste qu'il occupe toujours.


Dès 1985, Claude-André Mani prend la direction des Gais compagnons, chœur du Guillon, succédant à André Pache. Il sera d'abord ménestrel (responsable musical), puis héraut (maître de cérémonie), et enfin clavandier (présentateur). Dès 1991, Claude-André Mani est membre du comité cantonal de la Société cantonale des chanteurs vaudois (SCCV), vice-président dès 1994 et président de 2006 à mars 2014, succédant à Daniel Schmutz. A ce titre, il a participé à l'organisation de deux fêtes cantonales, une en 2009 à Aigle et l'autre en 2013 à Payerne. Claude-André Mani ne ménage pas son énergie pour former la relève dans le domaine choral et musical, et s'investit personnellement dans la campagne en faveur de l'ancrage de la formation musicale dans la constitution suisse. L'arrêté fédéral sur la promotion de la formation musicale des jeunes sera accepté le 23 septembre 2012. Elu président de l'Union suisse des chorales (USC) en 2013, il prend ses fonctions le 1er janvier 2014 et participe à la Fête suisse de chant 2015 à Meiringen.


Claude-André Mani est domicilié avec sa compagne à Villeneuve.


SOURCES: sites et références mentionnés; Devalloné, Alain, "Sous la loupe: dans le rétroviseur de Alain Devallonné: Claude-André Mani", A l'unisson, no 68 novembre 2013, p. 21; Béda, Claude, "Cet épicurien ne jure que par l'harmonie", 24 Heures, 2013/05/15, p. 32; Béda, Claude, "Les chanteurs vaudois se battent pour la relève", 24 Heures, 2012/07/19, p. 18. [BCUL/MU/suk/2015/07/29]

 
Sites Internet:
http://www.usc-scv.ch/index.php?p=comite_directeur&l=fr
http://www.gaiscompagnonsduguillon.ch/?page_id=34
http://www.choeur.ch/sites/default/files/ALU%2068%20C.-A.%20Mani.pdf
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Mani, Claude-André
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche