BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 M : 52 références
 
 • Maddeford Lee
 • Maffei Fabio
 • Magaloff Nikita
 • Magicrays 
 • Mahaim Ivan
 • Malherbe Ivor
 • Malki 
 • Malo Alberto
 • Mani Claude-André
 • Mani Jacqueline
 • Manser Nathalie
 • Maréchaux Claude
 • Margot François
 • Margot Lucien
 • Markevitch Igor
 • Marville Jovanka
 • Mathieu Chantal
 • Matter Henri-Louis
 • Matter Jean
 • Matthey Jean-Louis
 • Maurice Pierre
 • Mayer Alexander
 • Mayer Pascal
 • Mayor Charles
 • Mebes Susanne
 • Melatonin 
 • Mercury Freddie
 • Mermoud Robert
 • Metianu Lucian
 • Mettraux Blaise
 • Meyer Brigitte
 • Meyer de Stadelhofen Frédéric
 • Meylan André-Daniel
 • Meylan Daniel
 • Meylan Pierre
 • Meylan Raymond
 • Meynent Claude
 • Michael Audrey
 • Michel Alice
 • Michel Matthieu
 • Moeckli Jean-Pierre
 • Molnar Jozsef
 • Monkey3 
 • Monnard Jean-François
 • Monnier Jean-Christophe
 • Monot Jean-François
 • Moór Emánuel
 • Moulin Béatrice
 • Musique-Montagne 
 • MXD 
 • MyBand 
 • Müller  Nono


Malki
(William Valencia)
 


Malki, alias William Valencia, est né à Lima au Pérou, où il se familiarise avec la culture et les instruments andins. Il acquiert l'humilité, l'amour de la nature et des hommes au contact de l'immensité des Andes et de l'océan Pacifique qui les borde, et rend hommage à ses racines incas au moyen d'instruments à vent, cordes ou de percussions autochtones comme la quena, la zampoña ou les chacapas.


Il commence sa carrière de musicien en 1982, au sein du groupe de musique latino-américaine Soncco Sua ("Voleur de cœurs") à Lima, puis entre en 1987 dans le groupe Kotosh de Callao comme guitariste. Entre 1989 et 1991, Malki anime et produit l'émission de radio Pentagrama Latinoamericano sur Radio Star 1300 A.M. à Lima, spécialisée dans le folklore latino-américain. Son dévouement pour la culture andine trouve une juste récompense en 1994, lorsqu'il reçoit, avec son groupe Alpamayo le prix La Bella Andina del año 1994 ("La belle andine de 1994"), décerné par la Radio Nacional del Perú qui récompense la meilleure chanson de l'année pour la chanson Tal vez. Il part alors, en 1996, pour la Suisse, avec son groupe Kotosh, qu'il quitte en 1998 pour se lancer dans une carrière en solo.

Son arrivée en Suisse lui permet de faire ses premiers pas au théâtre: Malki joue en effet en 1997 dans Le dernier des Incas d'Alexis Giroud. Il participe à plusieurs émissions du Kiosque à musique de la Radio Suisse Romande, et enregistre un album en 2002, intitulé Misa Criolla, du nom d'une messe sacrée composée en 1964 par l'auteur-compositeur et pianiste argentin Ariel Ramirez. Malki en assure l'adaptation pour des instruments exclusivement andins. Enfin, il a été nommé délégué à la culture de l’Association Culturelle Pérou (ACP) à Lausanne pour l'année 2004-2005.


Malki anime depuis 1999 des soirées publiques ou privées, des vernissages, ou encore des évènements culturels. Il n'a pas oublié son folklore, puisqu'il s'occupe également de présentations didactiques des instruments et des genres musicaux latino-américains.


SOURCES: sites et références mentionnés. [BCUL/MU/nmo/2013/10/23]

 
Site Internet:
http://malki.info/
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche