BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 M : 52 références
 
 • Maddeford Lee
 • Maffei Fabio
 • Magaloff Nikita
 • Magicrays 
 • Mahaim Ivan
 • Malherbe Ivor
 • Malki 
 • Malo Alberto
 • Mani Claude-André
 • Mani Jacqueline
 • Manser Nathalie
 • Maréchaux Claude
 • Margot François
 • Margot Lucien
 • Markevitch Igor
 • Marville Jovanka
 • Mathieu Chantal
 • Matter Henri-Louis
 • Matter Jean
 • Matthey Jean-Louis
 • Maurice Pierre
 • Mayer Alexander
 • Mayer Pascal
 • Mayor Charles
 • Mebes Susanne
 • Melatonin 
 • Mercury Freddie
 • Mermoud Robert
 • Metianu Lucian
 • Mettraux Blaise
 • Meyer Brigitte
 • Meyer de Stadelhofen Frédéric
 • Meylan André-Daniel
 • Meylan Daniel
 • Meylan Pierre
 • Meylan Raymond
 • Meynent Claude
 • Michael Audrey
 • Michel Alice
 • Michel Matthieu
 • Moeckli Jean-Pierre
 • Molnar Jozsef
 • Monkey3 
 • Monnard Jean-François
 • Monnier Jean-Christophe
 • Monot Jean-François
 • Moór Emánuel
 • Moulin Béatrice
 • Musique-Montagne 
 • MXD 
 • MyBand 
 • Müller  Nono


Jozsef Molnar (1931-)
 
BCUL_00008844.jpg
Photo : BCUL – L. Dubois
(Cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)


Jozsef Molnar est un musicien suisse d'origine hongroise. Enfant unique, né à Debrecen en Hongrie, il découvre le violon à l'âge de sept ans puis abandonne cet instrument qu'il juge trop difficile pour se mettre, à douze ans, à la guitare et au banjo. Il cherche ensuite un instrument "différent", dit-il, et choisit, à l'âge de quatorze ans, le cor d'harmonie. Deux ans plus tard, il entre comme volontaire dans la fanfare militaire de Tata, près de Budapest, et reçoit la permission de continuer ses études musicales durant les trois années de service militaire obligatoire. Durant cette période, il suit à Györ les cours de Ferenc Somorjai, à Budapest ceux du professeur Romagnoli et à Rome ceux de Domenico Ceccarossi. Il est ensuite engagé sur concours comme corniste au théâtre de Györ et poursuit ses études à Vienne auprès de Gottfried von Freiberg. Début 1956, il remporte le Premier Prix Béla Bartok. Jozsef Molnar se rend ensuite à Vienne où il intègre le Philarmonia Hungarica, un orchestre composé de réfugiés hongrois, tout en prenant des leçons au Conservatoire de Paris auprès de Jean Devémy. Deux ans plus tard, il répond à une annonce parue dans le journal du syndicat des musiciens pour un poste de premier cor solo à l'Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL) et est engagé par son fondateur Victor Desarzens. Jozsef Molnar s'installe alors à Lausanne et s'inscrit au Conservatoire de Musique de Genève dans la classe d'Edmont Leloir. Il en sort avec un diplôme de virtuosité avec distinction.


Jozsef Molnar joue à l'OCL durant trente-huit ans, de 1958 à sa retraite en 1996, et enseigne jusqu'à cette date le cor au Conservatoire de Lausanne. Il forme des ensembles et donne régulièrement des récitals en Suisse et à l'étranger. Il forme, par exemple, un duo cor et piano avec Michel Perret, un duo avec plusieurs organistes d'églises, tel André Luy, avec lequel il donne des concerts dans la cathédrale de Lausanne. Il joue en trio avec ténor et piano ou avec le violoniste suisse Hans-Heinz Scheeberger, avec plusieurs collègues de l'OCL dans le Quintette à vents Romand et il fonde avec ses élèves le Quatuor de cors de Lausanne.


Cependant, il découvre à la fin des années 1960 le cor des Alpes qui l'enthousiasme. Il donne son premier concert sur cet instrument en 1971, à la chapelle de Chambésy (GE) avec un organiste. En parallèle de son poste à l'OCL, il consacre progressivement ses activités musicales, comme soliste et professeur, à cet instrument naturel. Il n'hésite pas à se faire accompagner du piano, de la harpe ou de l'orgue et c'est à Jozsef Molnar qu'est due l'introduction de l'instrument populaire et symbolique dans les églises et salles de concert. Il donne plus de mille concerts en tant que soliste, faisant connaître le cor des Alpes au Japon, en Hongrie, Autriche, Espagne, Hollande, France, Italie, Allemagne, Afrique du Sud, Taïwan et Israël. Il a joué sous la direction de chefs renommés, par exemple, sous la baguette d'Eugène Ormandy avec le Philadelphia Orchestra, et sous la driection d'Urs Schneider avec, entre autres, l'Haifa Symphony Orchestra. Jozsef Molnar a également été invité au Festival de Salzbourg avec l'orchestre String Luzern, et a donné plusieurs concerts avec l'English Chamber Orchestra dirigé par Yehudi Menuhin. On le sollicite en Suisse pour accompagner Bernard Romanens lors de la Fête des Vignerons de 1977, dans un moment très émouvant.


Toujours soucieux de promouvoir son instrument, Jozsef Molnar est le premier à inviter des compositeurs tels Jean Daetwyler, Etienne Isoz, Gottfried Aegler ou Hans-Jürg Sommer ou Ferenc Farkas, à écrire pour son instrument. En 1998, il est co-fondateur avec Francis Scherly de l'Académie suisse de cor des Alpes qui regroupe plus de cent vingts membres actifs en provenance de cinq pays. Il donne chaque année des cours d'été dans les grandes stations de Suisse et de l'étranger et consacre également beaucoup de temps à la composition d'études et d'exercices pour ses élèves; citons, parmi ces cahiers, sa Grande méthode de cor des Alpes (150 pages) éditée par Marc Reift à Crans-Montana. En outre, son Schweizer Alphornbläserinnen Ensemble, qui rassemble une vingtaine de musiciennes, a été invité en 2000 par le Montreux Jazz Festival.


Enfin, Jozsef Molnar fonde en 2001, avec l'accordéoniste Maryse Zeiter, le duo "May-Jo", avec lequel il donne des concerts et a enregistré à ce jour, trois CDs.


Aujourd'hui membre d'honneur de l'Académie suisse de cor des Alpes, Jozsef Molnar poursuit son enseignement et ses activités musicales à Ollon.


SOURCES: sites et références mentionnés; Lambert, Martine, "Le coup de cor de Jozsef Molnar", Le Temps, 1998/07/10; Béda, Claude, "Son cor des Alpes dans un philharmonique", 24 Heures, 2007/07/19, p. 22; Béda, Claude, "La master class de cor des Alpes fait son show", 24 Heures, 2012/12/12, p. 24; Béda, Claude, "Villeneuve vibre au son des cors et des tambours", 24 Heures, 2012/07/24, p. 19; Felley, Eric, "Et si...", Le Temps, 2001/07/06. [BCUL/MU/bgc/2013/09/10]

 
Site Internet:
http://www.molnar-zeiter.ch/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Entretien avec Jozsef Molnar, corniste : A propos du "Concerto pour cor et orchestre" d'Othmar Schoeck. Date: 04.04.1975 Int./Part.: Molnar, Jozsef; Jaton, Henri. Emission: Deuxième programme Minutage: 00:05:06

Entretien avec Jozsef Molnar, corniste : A propos de la découverte du cor des Alpes. Date: 06.01.1974 Int./Part.: Molnar, Jozsef; Jaton, Henri. Emission: Deuxième programme Minutage: 00:17:23

Les réfugiés hongrois trente ans après l'invasion de Budapest. Interviews de Bertalan Nagy patron d'une vitrerie, de Jozsef Molnar musicien et membre de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, de Simone Deutsch documentaliste, du père Lukacs Raba, en charge de la Mission catholique hongroise de Suisse romande, d'Andreas Herczog conseiller national siégeant au Palais fédéral dans les rangs des Organisations progressistes de Suisse (POCH). Date: 04.11.1986 Int./Part.: Etter, jean-Marie; Nagy, Bertalan; Deutsch, Simone; Lukacs, Raba; Herczog, Andreas; Molnar, Jozsef; Luisier, Francis. Emission: Journal du soir. Minutage: 00:20:16
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Molnar, Jozsef
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche