BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 L : 20 références
 


Ernst Lévy (1895-1981)
 


Compositeur et musicien suisse à la carrière internationale, Ernst Lévy fait partie des pianistes suisses qui ont compté dans la première moitié du XXe siècle. Né le 18 novembre 1895, il commence très tôt sa carrière de pianiste dans sa ville natale, Bâle, où il se produit pour la première fois en public à l'âge de 6 ans avec le Concerto en majeur de Haydn. En 1910, il termine ses études au Conservatoire de Bâle où Hans Hubner, l'un de ses illustres professeurs, lui dédie son Concerto en majeur pour piano. Il suit également à l'Université de Bâle des cours de musicologie, de philosophie et d'histoire de l'art.


Enfant prodige, sa précocité lui vaut d'être très tôt désigné comme remplaçant de Hans Huber, tombé malade en 1917. Il enseigne ainsi à la classe des virtuoses du Conservatoire de Bâle alors qu'il a à peine 20 ans. Il abandonne pourtant ce poste prestigieux en 1921 pour se rendre à Paris. Après avoir commencé par gagner sa vie comme pianiste et comme professeur de musique, il fonde en 1928 le Chœur philharmonique de Paris avec lequel il interprète les grandes œuvres vocales et s'impose comme chef d'orchestre. Il s'adonne aussi au journalisme, en tant que critique musical.


Les évènements politiques des années trente auront raison de la présence de Lévy en Europe. Pas vraiment désiré dans sa patrie natale, il émigre aux Etats-Unis où il mène une brillante carrière, non seulement comme compositeur et interprète, mais aussi comme professeur de musique puisqu'il donne des cours dans des maisons prestigieuses comme le New England Conservatory de Boston, le Bennington College du Vermont, l'Université de Chicago, le Massachusetts Institute of Technology et enfin le Brooklyn College. C'est pendant son séjour dans ce pays d'accueil qu'il rédige la plus grande partie de son œuvre, soit quinze symphonies et une multitude de morceaux pour chœur et pour orchestre de chambre. Enfin, en collaboration avec son ami Siegmund Levarie, il rédige un livre d'acoustique intitulé Tone suivi plus tard par un deuxième ouvrage, le Dictionary of musical morphology, également rédigé avec Levarie.


Une fois à la retraite, il rentre en Suisse, en 1966, et se fixe à Morges où il se consacre exclusivement à la composition et à la rédaction. On peut goûter son humour et l'acuité de sa réflexion dans son recueil intitulé Rapports entre la musique et la société (1979), petit recueil d'aphorismes.


Ersnt Lévy est mort à Morges le 19 avril 1981. Il laisse derrière lui une oeuvre qui brille par son originalité et une volonté marquée d'explorer de nouveaux horizons musicaux. Malheureusement, il n'existe que peu d'enregistrements des prestations de Ernst Levy, parmi lesquels figurent quelques récitals avec le label U.S. Unicorn.

SOURCES: Morges, sept siècle d'histoire vivante 1286-1986, Denges-Lausanne, Au Verseau, 1986, p. 159 [BCUL/MU/2005]; Ernst Levy : (1895-1981), hrsg. von Peter Hagmann, Zürich, Schweizerisches Musik-Archiv, 1989, pp. 15-19 [BCUL/MU/fru/2008/02/12]
 
Sites Internet:
http://ernstlevy.musicaneo.com/
http://www.marstonrecords.com/levy/levy_liner.htm
http://www.dictionaryofarthistorians.org/levye.htm
http://www.bach-cantatas.com/Lib/Levy-Ernst.htm
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Levy, Ernst
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche