BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 H : 19 références
 


Paul Hindemith (1895-1963)
 


Né le 16 novembre 1895 à Hanau, près de Francfort-sur-le-Main, Paul Hindemith est un compositeur, violoniste et altiste de renommée internationale. Initié très tôt à l'art musical par les leçons de violon qu'il prend dès 1907 auprès de la violoniste Anna Hegner, il donne ses premiers concerts avec son frère et sa sœur dans un ensemble appelé le « Frankfurter Kindertrio » pendant les grandes vacances, et ce jusqu'en 1912. Son apprentissage se fait auprès de grands noms de la musique allemande puisqu'il entre dès 1908 au "Dr. Hoch’s Konservatorium". Il y suit en effet les cours d’Adolf Rebner (violon), d’Arnold Mendelssohn (direction) et de Bernhard Sekles (composition).


Sa carrière décolle véritablement en 1919, le 2 juin lors d'une soirée de concert au Dr. Hoch’s Konservatorium où ses œuvres sont programmées. C'est à cette occasion que le jeune compositeur attire l’attention des éditions B. Schott’s Söhne à Mayence. C'est le début d'une collaboration qui durera jusqu'à la mort de l'artiste. Ses débuts sont pourtant timides : Hindemith joue en qualité de deuxième violon dans le Quatuor Rebner de 1915 à 1923 à l'Opéra de Francfort. Changement d'instrument pour la suite de sa carrière, puisqu'il devient l'altiste du fameux quatuor Amar de 1921 à 1929. Il y milite activement en faveur de la musique d'avant-garde. Dès 1927, il est nommé professeur de composition au conservatoire de Berlin. Le 12 mars 1934 marque une étape décisive dans sa carrière de compositeur: c'est la première exécution publique de la symphonie Mathis der Maler par l’Orchestre philharmonique de Berlin, sous la direction de Wilhelm Furtwängler. Le succès du concert contribue à créer une polémique sur l'œuvre de Hindemith dont la presse parlera pendant des mois.


Les succès et la renommée de Paul Hindemith ne l'ont pas mis à l'abri des troubles qui ont secoués l'Allemagne et il a dû s'exiler en Suisse en 1938. En effet, bien qu'ayant accepté certaines fonctions officielles et malgré son statut de membre de la Chambre de la Musique du Reich, il entretient des relations tendues avec le régime mis en place par Hitler. Goebbels, en particulier, déteste sa musique qu'il juge dégénérée et peu digne de la grandeur allemande. En 1940, il poursuit son exil aux États-Unis. Il s'y installe entre 1940 et 1953 et décroche un poste d'enseignant à l'université Yale comme professeur de composition dès 1948. Il devient même citoyen américain cette même année. En 1959, il dirige le concert d’inauguration du Beethoven-Halle de Bonn.


En 1948, Hindemith reçoit le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Francfort-sur-le-Main.


Après un séjour de treize ans aux Etats-Unis, il établit son domicile à Blonay dès 1953. Durant ces années, il retourne fréquemment en Allemagne. Paul Hindemith décède à Francfort-sur-le-Main le 28 décembre 1963.


SOURCES: sites mentionnées; Andres Briner / MBA © DHS: Dictionnaire historique de la Suisse, Berne; A. Briner, Paul Hindemith, 1971; H. Straumann, Kleine Erinnerungen an Hindemiths Zürcher Zeit, 1971; "Hommage à Paul Hindemith", Revue musicale de suisse romande, 1973; G. Schubert, Paul Hindemith, 1981; A. Briner et al., Paul Hindemith, 1988 ; U. Tadday (éd.), Der späte Hindemith, 2004 [BCU22/Doc.vaudoise/bs/2011/10]
 
Sites Internet:
http://www.hindemith.org/
http://www.symphozik.info/Paul+Hindemith,163.html
http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F26964.php
http://www.larousse.fr/encyclopedie/musdico/Hindemith/168319
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne
Interview du compositeur Paul Hindemith: A propos de son activité aux Etats-Unis Date: 06.05.1939 Minutage: 00:08:59
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Hindemith, Paul
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche