BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 G : 30 références
 


Dominique Gesseney-Rappo (1953-)
(Gesseney)
 
BCUL_00008612.jpg
Photo : BCUL – L. Dubois
(Cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)


Fils du pasteur Robert Gesseney et de Marguerite Bollier, infirmière, Dominique Gesseney-Rappo naît à Valeyres-sous-Rances le 18 janvier 1953. Son père étant flûtiste et passionné de musique, Dominique Gesseney-Rappo grandit dans un milieu familial marqué par la musique et il commence tôt l'étude du violoncelle. En 1969, il entre à l'Ecole normale de Lausanne. Il y suit les cours de musique de Jean-Jacques Rapin et obtient son brevet d'instituteur en 1973. Il poursuit l'étude du violoncelle au Conservatoire de Fribourg auprès de Paul Burger, qui le conduit au diplôme en 1976. Il y suit également les cours de Henri Baeriswyl (branches théoriques) et de Jean Balissat (orchestration). Durant ses études, Dominique Gesseney-Rappo pratique la musique dans diverses formations, en tant que violoncelliste ou chanteur. Sa voix de basse lui ouvre les portes du Chœur de la Radio suisse romande alors dirigé par André Charlet. En 1981, il obtient son brevet de maître de musique simultanément à Lausanne et à Fribourg présentant un mémoire sur la musique dodécaphonique.


Dominique Gesseney-Rappo épouse Nicole Rappo en 1978. Trois enfants naîtront de cette union: Johann, Aline et Yannick. Dès lors, il oriente ses activités vers l'édition, la direction chorale et la composition. En 1979, avec son frère Christophe Gesseney, il fonde les Editions Gesseney, qui publient notamment les compositeurs Henri Baeriswyl, André Ducret, Michel Hostettler et Robert Mermoud. Ses éditions se développent jusqu'en 1998, date à laquelle elles sont remises aux Editions Labatiaz à Saint-Maurice. Dès les années septante, Dominique Gesseney-Rappo se passionne pour la direction chorale, il dirige notamment le Chœur d'hommes de Grandcour de 1976 à 1994, La Lyre de Moudon de 1983 à 1986 et l'ensemble vocal Chorège, qu'il fonde en 1979 et dirige jusqu'en 1997. Il chante également au sein du Quatuor du Jaquemart, avec lequel il donne de nombreux concerts. En 1991, Dominique Gesseney-Rappo est nommé responsable de la formation musicale des maîtres de musique du canton de Vaud, au Conservatoire de Lausanne. Parallèlement à ses activités de chef de chœurs et d'enseignant, il se consacre à la composition. Il écrit d'abord pour des sociétés chorales d'amateurs, puis pour des ensembles vocaux à haut niveau. Son style se remarque notamment dans Missa Brevior, Dei populus liberatus, Odanak ou Tibi Gloria Domine. En 2002, son œuvre chorale Ecce tu pulchra es pour chœur à huit voix mixtes est honoré en Belgique d'un prix pour son originalité esthétique. Dominique Gesseney-Rappo porte un grand intérêt à la poésie et la littérature, il met notamment en musique Guillaume Appolinaire, Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud ou encore Verlaine. Il a également collaboré étroitement avec les auteurs romands Emile Gardaz, Aloys Lauper et Josiane Haas.


En 2005, Dominique Gesseney-Rappo écrit L’aube dérobée, quatuor à cordes composé à l’invitation du Hawthorne String Quartet de Boston. Dès 2007, il quitte son poste au Conservatoire et se consacre exclusivement à la composition. Une année plus tard il obtient une bourse de la fondation Leenaards lui permettant d'élargir sa palette en travaillant la composition pour orchestre. Son quintette à vent Oasis est publié en 2008 par la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. 2010 est l'année de deux nouvelles compositions orchestrales : le Concerto pour Flûte de Pan et orchestre, créé le 7 mars par le flûtiste Michel Tirabosco et l'Orchestre de Chambre Fribourgeois dirigé par Laurent Gendre et le Concerto pour quatuor de saxophones et orchestre, créé en novembre 2011 à Delémont par le Quatuor Marquis de Saxe et l'Orchestre Symphonique du Jura dirigé par Facundo Agudin. 2012 voit la création d'un cycle de mélodies pour soprano et accordéon intitulé La vie qui va et dédié à Brigitte Fournier ainsi que l’œuvre Saharia pour orchestre, basse solo et chœur mixte d'après un texte de l'Abbé Philippe Gerbet (1798-1864). Avec la musique créée lors du spectacle musical et théâtral Tinguely 2012 de Claire-Lise Jaccaud, Gesseney-Rappo aborde le domaine de la composition électronique. L'Opéra de Fribourg, pour ses 30 ans, a passé commande d'un opéra spécialement composé pour l'occasion par Dominique Gesseney-Rappo, sur un livret de Christophe Passer. Carlotta ou la Vaticane a été créé le 31 décembre 2015 à Équilibre Fribourg. Inspiré d'un fait divers, cette tragédie lyrique a reçu un accueil chaleureux du public et de la presse internationale.
Un fonds d'archives lui est consacré à la section des archives musicales de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.


SOURCES: Jean-Louis Matthey, Dominique Gesseney-Rappo : note biographique et liste chronologique des oeuvres, Lausanne, Bibliothèque cantonale et universitaire, 2003, p. 5-6 ; 24 Heures, 2004/10/07, p. 33 avec photographie ; Jean-Louis Matthey, "Création d’un fonds Dominique Gesseney à Lausanne", in: Revue musicale Suisse, 2003, Nr.2, p.27; 24 Heures, 2013/12/03, p. 32 [BCULMU06/BCUL/doc.vaudoise/VLB/2013/12/06]
 
Site web personnel:
http://www.gesseney-rappo.ch/
Archives:
http://www.unil.ch/bcu/page19735.html
Publications de la BCUL site Riponne:
1er extrait
2e extrait
Vente et commande ici
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Gesseney-Rappo, Dominique
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche