BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 F : 21 références
 


Guy Fallot (1927-)
 


Guy Fallot naît le 27 novembre 1927 à Nancy dans une famille de musiciens: ses grand-parents sont d'excellents amis de Louis Vierne, son grand-père maternel étant violoncelliste, organiste, chroniqueur musical et sa grand-mère organiste. Sa mère, très proche de Guy Ropartz, et son père, géologue et professeur au Collège de France, sont passionnés de musique de chambre. Guy Fallot, prénommé ainsi en hommage à Guy Ropartz, étudie le piano sous la direction de sa mère puis commence le violoncelle en Suisse, où sa famille est installée, sous la direction de Paul Burger, au Conservatoire de Lausanne. Il y obtient à 14 ans le diplôme de virtuosité et, un an plus tard, remporte avec sa sœur Monique, pianiste, le premier prix de sonates du concours d'exécution musicale de Genève. En 1946, après la guerre, il entre au Conservatoire national Supérieur de Musique de Paris (CNSMP) dans la classe de Paul Bazelaire et, en un an, il remporte un brillant premier prix, premier nommé à l'unanimité. Un an plus tard, il obtient le premier grand prix Piatigorsky à Paris.


Guy Fallot continue de recevoir les conseils de Paul Bazelaire tout en commençant une carrière de concertiste qui lui permet d'être rapidement reconnu comme l'un des meilleurs violoncellistes de son temps, aux côtés d'André Navarra, de Paul Tortelier ou de Maurice Gendron. Ses tournées de concerts le conduisent dans toute l'Europe, en Afrique du Nord et Afrique centrale, au Proche-Orient et en Asie, en Australie et en Nouvelle-Zélande, au Canada et aux Etats-Unis, à tel point qu'il est nommé, dans ce dernier pays, le "Napoléon du violoncelle". Il enregistre par ailleurs avec sa sœur Monique ses premiers disques, produits par le label français Ducretet-Thomson, qui laissent une bonne place aux compositeurs contemporains (les deux sonates d'Arthur Honegger, pour lesquelles les deux jeunes musiciens ont reçu des conseils du maître), ainsi qu'au répertoire du siècle précédent. Le duo s'interrompt en 1956 après le mariage de Monique.


Durant les années 1970, Guy Fallot est victime de défaillances répétées de sa main gauche, perd l'usage de deux doigts et subit, en six ans, sept opérations, en France et aux Etats-Unis, à la main, au bras et à la colonne vertébrale pour surmonter la paralysie; il reprend sa carrière internationale en 1983, apparaissant, entre autres, dans l'émission Le grand échiquier en France et retrouve, dix ans plus tard, les plus grandes scènes internationales, accompagné par la pianiste Rita Possa. Il est honoré en 1997 du titre de "Chevalier du violoncelle" de l'Université de Bloomington.


Pendant ces périodes de défaillance, Guy Fallot s'est consacré à l'enseignement de son art. Guy Fallot enseigne durant longtemps au Conservatoire de Lausanne (des années 1960 aux années 1990) et au Conservatoire de Musique de Genève, où il forme de nombreux élèves. En outre, il se rend chaque été, durant quinze ans, au Centre d'Arts Orford au Québec où il enseigne au camp des jeunesses musicales fondées par Gilles Lefebvre et donne de nombreux concerts, ses cours d'interprétation étant souvent publics et retransmis en direct sur les ondes de Radio Canada. Une fois par an, il est également accueilli par l'université de Phoenix en Arizona où il retrouve sa classe de violoncelle. Guy Fallot fait également partie des jurys de concours internationaux.


Au début des années 2000, Guy Fallot se produit avec le Quatuor Athena. En 2010, le label Gallo sort une compilation de ses plus grandes interprétations, comprenant, entre autres, la Sonate en un mouvement pour violoncelle et piano du Canadien André Prévost, élève d'Olivier Messiaen et Henri Dutilleux, la "Louange à l'éternité de Jésus", cinquième partie du Quatuor pour la fin du temps de Messiaen, la Sonate n° 1 de Martinu, le Concerto pour violoncelle n° 2 en si mineur de Dvorak ou encore le Concerto pour violoncelle de Jindrich Feld.


Par ailleurs Guy Fallot vit aujourd'hui dans sa propriété lausannoise de Rovéréaz, acquise en 1880 par son grand-père, l'industriel montbéliardais Alfred Fallot, violoncelliste et amateur de musique. Alfred Fallot construit le "château Fallot" et y accueille en véritable mécène les plus grands compositeurs et interprètes de son temps, venant en aide à Serge Rachmaninov en le faisant venir et en acheminant son piano, un Becker, qui trône toujours au Château. Parmi les invités figurent encore Pablo Casals, Alfred Cortot et Jacques Thibaud qui créent en ce lieu leur légendaire trio, Edwin Fischer, Clara Haskil, Dinu Lipatti. Guy Fallot y vit et enseigne et y crée un studio d'enregistrement.


SOURCES: sites et références mentionnés; Thibbaut Michel, "Guy Fallot, fervent violoncelliste", ResMusica, 2010/04/16; Dusmesnil, René, "Jeunes virtuoses", Le Monde, 1946/07/14-15, ré-édité: 1996/07/15; "Guy Fallot et le Quatuor Athena", le Main, 2000/05/22, p. 27; Huber, Jean-Jacques, "A Lausanne, quatre musiciens en état de grâce", 24 Heures, 1993/01/28, p. 49; Tétaz, Myriam, "Les amitiés musicales", 24 Heures, 1992/09/29, p. 51; Allaz, Yves, "Guy Fallot et Rita Possa à Montbenon", 24 Heures, 1986/01/13, p. 45; "A Paris, le violoncelliste Guy Fallot est une révélation", Tribune de Lausanne, 1946/07/10, p. 2. [BCULMU06/BCU/MU/bgc/2013/10/01]

 
Sites Internet:
http://www.rts.ch/archives/tv/culture/3443199-concerto-de-haydn.html
http://www.resmusica.com/2010/04/16/guy-fallot-fervent-violoncelliste/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Entretien avec Guy Fallot, violoncelliste : La musique de chambre. Date: 07.04.1968. Int./Part.: Fallot, Guy; Jaton, Henri. Emission: Sauvegarde d'archives. Minutage: 00:13:05

Entretien avec Guy Fallot, violoncelliste : L'enseignement de la technique du violoncelle. Date: 03.04.1968. Int./Part.: Fallot, Guy; Jaton, Henri. Emission: Sauvegarde d'archives. Minutage: 00:14:15

Interview du violoncelliste Guy Fallot : A propos du Concerto de Feld. Date: 30.10.1968. Int./Part.: Fallot, Guy; Walter, Franz. Emission: Ce soir nous écouterons. Minutage: 00:10:29
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Fallot, Guy
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche