BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 D : 23 références
 


Michel Denoréaz (1924-2013)
 


Né le 24 juin 1924 à Aigle, Michel Denoréaz découvre le jazz à l'âge de 11 ans en écoutant des disques joués dans le café-restaurant situé à côté de l'épicerie de ses parents. A l'âge de 16 ans, il part pour Lausanne où il commence un apprentissage d'employé de commerce. Membre du très select Hot Club France, cercle qui réunit des passionnés de jazz, il est l'un des membres fondateurs du Jazz Club de Lausanne, son antenne vaudoise, alors qu'il n'a que 17 ans.


Très vite, il profite de ses connaissance et de son talent pour rédiger des articles sur le jazz qui, tour à tour, vantent des disques, présentent ou commentent des concerts. Ces premiers articles, rédigés sous le pseudonyme de Medaz, paraissent dans le journal La Voix Ouvrière et font de Michel Denoréaz un critique reconnu. C'est ainsi qu'il devient en 1962 le chroniqueur attitré de la Feuille d'avis de Lausanne, puis de son successeur le 24 Heures, où il tient notamment la chronique "Jazz à la semaine" en parallèle à ses activités au sein du Parti ouvrier et populaire vaudois. Amoureux du jazz sous toutes ses facettes, il distille également ses connaissances dans des conférences où il traite notamment des origines blues et gospel de sa musique de prédilection. Ces conférences publiques sur des sujets jugés à l'époque subversifs lui valent alors, pour l'anecdote, d'être fiché par le service de renseignements de la police fédérale.

Cela ne l'empêche pas de participer dans les années 1970 au Montreux jazz Festival, en tant membre du jury du Festival. Il est alors chargé d'élire le meilleur groupe ainsi que le meilleur soliste afin de leur permettre, en récompense, de suivre les cours d'une grande école ou d'enregistrer un disque. Ce jury sélectionne également le disque jazz de l'année.


Michel Denoréaz s'est en outre montré particulièrement actif dans le soutien aux jeunes musiciens suisses, comme le pianiste de jazz lausannois François Lindemann. Un fonds Michel Denoréaz, constitué essentiellement des nombreux articles et autres chroniques qu'il a publiés, a été déposé en 2013 aux Archives musicales de la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne.


SOURCES: sites et références mentionnés; indications fournies par la famille du musicien; Denoréaz, Michel, "Jesse James, Bessie Smith, Memphis Slim, Ray Charles: d'où viennent ceux qu'on appelle "Les rois du blues", Feuille d'avis de Lausanne, 1962/11/16, p. 17; "Chronique lausannoise Bal des amateurs de hot", Feuille d'Avis de Lausanne, 1941/03/31, p. 17. [BCUL/MU/nmo/2013/08/21]; Steulet, Christian, "Du jazz et des hommes...: un manuscrit inachevé de Michel Denoréaz"; Jeanneret, Pierre, Popistes: histoire du Parti ouvrier et populaire vaudois, 1943-2011, Lausanne, Editions d'En Bas, 2002, p. 573-581.

 
Archives:
http://www.unil.ch/bcu/page19735.html
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche