BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 D : 23 références
 


Serge de Diaghilev (1872-1929)
 


Serge Pavlovitch de Diaghilev est un impresario russe né le 31 mars 1872 (19 mars selon l'ancien calendrier russe) à Selischi (ca 45 km de Novgorod). Originaire d'une famille aristocratique, il étudie le droit et les arts. En 1905, il monte à Saint-Pétersbourg une exposition de peinture russe de portraits, qu'il présente l'année suivante avec d'autres au Petit Palais à Paris. Dès lors, il s'implique beaucoup en France. En 1907, toujours à Paris, il organise cinq concerts de musique russe et l'année suivante, il présente à l'Opéra Garnier Boris Godounov de Modeste Moussorgski, avec en vedette Fedor Chaliapine. Son succès l'incite à revenir avec les célèbres Ballets russes, accompagnés d'Anna Pavlova et de Vaslav Nijinski, qui font sensation lors de la première, le 19 mai 1909.


En 1915, les Ballets russes n'ont que six saisons à leur actif. Mais leur renommée est immense et ils se sont déjà produit dans les principales capitales d'Europe et d'Amérique du sud. La guerre a pourtant stoppé net leur élan créatif. Après dix mois passés en Italie, Diaghilev souhaite se rapprocher de Stravinski, encore domicilié à Clarens. Il descend au Palace de Montreux (fin avril 1915), puis au Beau-Rivage de Lausanne (courant mai). Il loue enfin une propriété à Ouchy: la villa Bellerive. C'est lors de son séjour à Lausanne que Diaghilev fait la connaissance d'Ernest Ansermet, qui assumera la direction musicale des Ballets russes durant plusieurs années. Pendant huit ans, une féconde collaboration liera Ansermet à Diaghilev.


Serge de Diaghilev passe commande de musiques de ballets auprès de compositeurs comme Claude Debussy (Jeux, 1913), Maurice Ravel (Daphnis et Chloé, 1912), Erik Satie (Parade, 1917), Richard Strauss et surtout Igor Stravinski. Serge de Diaghilev commande à ce dernier L'Oiseau de feu en 1910, Petrouchka en 1911 et Le Sacre du printemps en 1913, ainsi que Pulcinella en 1920 et Les Noces en 1923. Les années suivantes, malgré le succès constant des représentations, l'équilibre financier devient précaire. La mort de Diaghilev en 1929 met un terme à l'aventure.


Serge de Diaghilev décède le 19 août 1929 à Venise.


SOURCES: sites mentionnés; Serge Diaghilev, Mémoires, Paris, Editions Hermann, 2007; Jean-Pierre Pastori, Une histoire de passions: la danse à Lausanne, Lausanne, Payot, 1999; Etonne-moi! - Serge Diaghilev et les Ballets Russes, Catalogue de l'exposition sur Serge Diaghilev et les Ballets russes, Monaco, Villa Sauber, 2009 [BCULMU06/BCUL/MU/bru/2012/12/30]

 
Sites Internet:
http://www.monsieur-biographie.com/celebrite/biographie/serge_de_diaghilev-4348.php
http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-de-diaghilev/
http://www.ballets-russes.com/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Ernest Ansermet (6/9) : Tel était le vrai Diaghilev Date: 17.06.2002 Int./Part.: Sassi, Roland; Sumi, Catherine Emission : Feuilleton musical Minutage: 0:24:18

Serge Diaghilev (1/2) Date: 29.12.2007 Int./Part.: Sigel, Charles Emission : Humeur vagabonde Minutage: 2:02:13

Serge Diaghilev (2/2) Date: 05.01.2008 Int./Part.: Sigel, Charles Emission : Humeur vagabonde Minutage: 2:02:13
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche