BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 C : 63 références
 
 • Cachemaille Gilles
 • Callirhoé 
 • Calpini Christophe
 • Camerata de Lausanne 
 • Cañizares Yilian
 • Cardinaux Michel
 • Carrot Véronique
 • Cellier Alexandre
 • Cellier Marcel
 • Cerf Jacques
 • Chamorel Christian
 • Chapelle vocale de Romainmôtier 
 • Charlet André
 • Charlet Serge
 • Charlie Vitamine Band 
 • Chatton Pierre
 • Chenal Matthieu
 • Chenaux Antoine
 • Chewy 
 • Chkolnik Ilia
 • Choeur Ardito 
 • Choeur de l'Ecole normale de Lausanne 
 • Choeur de l'Elysée 
 • Choeur de l'Opéra de Lausanne 
 • Choeur de la basilique de Lausanne 
 • Choeur de la Cité de Lausanne 
 • Choeur de la Radio Suisse Romande 
 • Choeur des gymnases lausannois 
 • Choeur Faller 
 • Choeur HEP 
 • Choeur J.S. Bach Lausanne 
 • Choeur Laudate 
 • Choeur Pro Arte de Lausanne 
 • Choeur universitaire de Lausanne 
 • Choeur Vivace 
 • Chollet Anne
 • Chollet Jean
 • Chorale de l'Orient 
 • Chorale de la Pontaise 
 • Chorale du Brassus 
 • Christov Christo
 • Clerc Olivier
 • Clerc Pierre-Alain
 • Coker Paul
 • Collège des Cuivres de Suisse Romande 
 • Colombo Pierre
 • Combe Edouard
 • Compagnie d'Eustache 
 • Compagnons du Jourdain (Lausanne) 
 • Coppola Piero
 • Corboz Benoît
 • Corboz Michel
 • Cornaz Henri
 • Cornaz Philippe
 • Corps des Fifres et Tambours
     des Collèges de Lausanne 

 • Cortot Alfred
 • Cossart Leland A.
 • Courvoisier Sylvie
 • Cramer Georges
 • Crousaz  Juliette de
 • Cuendet Olivier
 • Cuénod Hugues
 • Cuenod Jules


Choeur de l'Ecole normale de Lausanne
(Choeur de l'ENL)
 


La première œuvre importante chantée par le Chœur de l'Ecole normale de Lausanne avec accompagnement d'orchestre fut, le 8 janvier 1901, la Cantate d'inauguration du bâtiment de l'Ecole normale sis à la Place de l'Ours. Elle est composée par Alexandre Denéréaz et dirigée par Charles Troyon. Pour rappel, l'Ecole normale n'a pas pour vocation de former des choristes ou des chefs de chœur, mais des pédagogues qui savent enseigner la musique. La pratique chorale y a sans doute une longue tradition, mais il est difficile de connaître la date officielle de la fondation du Chœur de l'Ecole normale. Dans la presse locale, on trouve une première mention d'une prestation publique dans La Revue du 6 juin 1937. Dans le cadre d'une cérémonie officielle, Charles Mayor dirige L'invocation, tirée du Feu sacré de François Olivier. C'est le même Charles Mayor qui inaugure les concerts publics donnés par le chœur et l'orchestre de l'école. Le chef de chœur Hermann Lang prend la relève en 1941. Robert Piguet et Jacques Burdet lui succèdent dans les années 50 et préparent plusieurs concerts, dont la Messe Sainte-Cécile de Haydn (1963), le Gloria de Vivaldi ainsi que deux cantates de Bach (1965). Le Chœur de l'Ecole normale est accompagné pour ces occasions de l'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL) et dirigé par Victor Desarzens.


Dès 1965, un disciple de Charles Mayor, Robert Mermoud, suit la tradition instaurée par Robert Piguet en interprétant plusieurs partitions importantes toujours avec le concours de l'OCL. Citons en particulier le motet Singet dem Herrn, Le Messie, la Messe du couronnement et Le roi David. Entre la fin des années 60 et le début des années 70, Jean-Jacques Rapin, possédant aussi bien des qualités de chef d'orchestre que de chef de chœur, reprend le flambeau, puis cède la baguette à François Forestier. Jusqu'en 1981, année du regroupement des classes de formation pédagogique et de l'Ecole normale, le chœur pouvait profiter d'une collaboration régulière avec l'OCL et participait soit aux concerts populaires de l'OCL du dimanche matin, soit au concert de Noël à la Cathédrale. Par la suite, le chœur n'a pu compter que sur lui-même et donner un concert annuel avec la participation de musiciens indépendants. Grâce à l'énergie de son chef, François Forestier, à la direction du chœur depuis 1981, et à l'appui engagé de la direction de l'Ecole normale, le niveau musical des chanteurs a progressé d'année en année, le chœur s'est étoffé et le répertoire travaillé s'est étendu: Spatzenmesse de Mozart en 1989, Requiem de Fauré en 1992, Te Deum de Forestier en 1994.


C'est en 1998 qu'un groupe d'étudiants crée, avec le soutien de la direction, l'Association du Chœur de l'Ecole normale de Lausanne et cette initiative a conduit à la mise sur pied d'un concert donné deux fois de suite par année. Dès 1999, en raison du départ à la retraite de son chef, le chœur a été repris par Julien Laloux, jeune directeur formé au Conservatoire de Lausanne et détenteur d'une virtuosité d'orgue. A la création de la HEP, un ensemble vocal "hors crédits" se réunit pour des répétitions et des concerts annuels. Le nom Chœur HEP sera introduit plu officiellement à partir de 2006.


Le Chœur HEP est aujourd'hui encore dirigé par Julien Laloux.


SOURCES: sites et références mentionnés; La Revue, 1937/06/06, p. 4; Lang, Hermann, "Le Chœur de l'Ecole normale des instituteurs dans la Messe de Sainte-Cécile de Haydn", Nouvelle revue de Lausanne, 1963/09/30, p. 7; Tribune de Lausanne, 1965/09/24, p. 12. [BCUL/MU/suk/2014/08/12]

 
Sites Internet:
http://www.hepl.ch/files/live/sites/systemsite/files/unite-qualite/Fonds%20d%27archives/acs-description-produc...
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:UW6bKqmtG60J:retro.seals.ch/cntmng%3Fpid%3Drhv-001:1976:8...
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Choeur Ecole normale Lausanne
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche