BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 C : 63 références
 
 • Cachemaille Gilles
 • Callirhoé 
 • Calpini Christophe
 • Camerata de Lausanne 
 • Cañizares Yilian
 • Cardinaux Michel
 • Carrot Véronique
 • Cellier Alexandre
 • Cellier Marcel
 • Cerf Jacques
 • Chamorel Christian
 • Chapelle vocale de Romainmôtier 
 • Charlet André
 • Charlet Serge
 • Charlie Vitamine Band 
 • Chatton Pierre
 • Chenal Matthieu
 • Chenaux Antoine
 • Chewy 
 • Chkolnik Ilia
 • Choeur Ardito 
 • Choeur de l'Ecole normale de Lausanne 
 • Choeur de l'Elysée 
 • Choeur de l'Opéra de Lausanne 
 • Choeur de la basilique de Lausanne 
 • Choeur de la Cité de Lausanne 
 • Choeur de la Radio Suisse Romande 
 • Choeur des gymnases lausannois 
 • Choeur Faller 
 • Choeur HEP 
 • Choeur J.S. Bach Lausanne 
 • Choeur Laudate 
 • Choeur Pro Arte de Lausanne 
 • Choeur universitaire de Lausanne 
 • Choeur Vivace 
 • Chollet Anne
 • Chollet Jean
 • Chorale de l'Orient 
 • Chorale de la Pontaise 
 • Chorale du Brassus 
 • Christov Christo
 • Clerc Olivier
 • Clerc Pierre-Alain
 • Coker Paul
 • Collège des Cuivres de Suisse Romande 
 • Colombo Pierre
 • Combe Edouard
 • Compagnie d'Eustache 
 • Compagnons du Jourdain (Lausanne) 
 • Coppola Piero
 • Corboz Benoît
 • Corboz Michel
 • Cornaz Henri
 • Cornaz Philippe
 • Corps des Fifres et Tambours
     des Collèges de Lausanne 

 • Cortot Alfred
 • Cossart Leland A.
 • Courvoisier Sylvie
 • Cramer Georges
 • Crousaz  Juliette de
 • Cuendet Olivier
 • Cuénod Hugues
 • Cuenod Jules


Jules Cuenod (1885-1986)
 


Jules Cuénod est né le 18 octobre 1885 à Vevey. Il fait un apprentissage de banquier à Genève puis un stage à Londres. Pendant ses jeunes années, il séjourne régulièrement à l'étranger à Dresde et Florence notamment, où il étudie la Divine Comédie. Il prend ensuite la succession de son père, soudainement décédé, à la tête de la banque Cuenod-de Gautard.


A Vevey, Jules Cuénod est nommé juge au Tribunal de district, et siège au Conseil communal ainsi qu'au conseil d'administration de diverses sociétés, notamment Nestlé et la Caisse d'épargne du District de Vevey. En 1934, sa banque est rachetée par un établissement plus important. Ce développement lui laisse plus de temps pour ses loisirs, la musique et la composition. Il étudie le violoncelle, le piano et la composition avec Aloÿs Fornerod. Il apprécie particulièrement Igor Stravinski, Maurice Ravel, Claude Debussy et Jean Françaix.


De 1934 à 1942, Jules Cuénod compose de nombreuses œuvres, de la musique de chambre, des mélodies, des œuvres pour piano et pour chœur. Sa musique est jouée à diverses reprises, soit dans des concerts privés soit à la radio, ou lors de manifestations organisées par la Société des musiciens suisses. Quelques enregistrements subsistent, dont le trio pour hautbois, clarinette et piano et des mélodies sur des textes de Paul-Jean Toulet, ces dernières interprétées par son cousin Hugues Cuénod.


En 1957, Jules Cuénod s'installe à Genève. Il décède le 20 août 1986. Un fonds Jules Cuénod a été créé à la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne.


Sources: sites mentionnés, Fonds Jules Cuénod à la BCU Lausanne; [BCULMU06/BCUL/MU/bru/2012/10/12]

 
Archives:
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche