BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 C : 63 références
 
 • Cachemaille Gilles
 • Callirhoé 
 • Calpini Christophe
 • Camerata de Lausanne 
 • Cañizares Yilian
 • Cardinaux Michel
 • Carrot Véronique
 • Cellier Alexandre
 • Cellier Marcel
 • Cerf Jacques
 • Chamorel Christian
 • Chapelle vocale de Romainmôtier 
 • Charlet André
 • Charlet Serge
 • Charlie Vitamine Band 
 • Chatton Pierre
 • Chenal Matthieu
 • Chenaux Antoine
 • Chewy 
 • Chkolnik Ilia
 • Choeur Ardito 
 • Choeur de l'Ecole normale de Lausanne 
 • Choeur de l'Elysée 
 • Choeur de l'Opéra de Lausanne 
 • Choeur de la basilique de Lausanne 
 • Choeur de la Cité de Lausanne 
 • Choeur de la Radio Suisse Romande 
 • Choeur des gymnases lausannois 
 • Choeur Faller 
 • Choeur HEP 
 • Choeur J.S. Bach Lausanne 
 • Choeur Laudate 
 • Choeur Pro Arte de Lausanne 
 • Choeur universitaire de Lausanne 
 • Choeur Vivace 
 • Chollet Anne
 • Chollet Jean
 • Chorale de l'Orient 
 • Chorale de la Pontaise 
 • Chorale du Brassus 
 • Christov Christo
 • Clerc Olivier
 • Clerc Pierre-Alain
 • Coker Paul
 • Collège des Cuivres de Suisse Romande 
 • Colombo Pierre
 • Combe Edouard
 • Compagnie d'Eustache 
 • Compagnons du Jourdain (Lausanne) 
 • Coppola Piero
 • Corboz Benoît
 • Corboz Michel
 • Cornaz Henri
 • Cornaz Philippe
 • Corps des Fifres et Tambours
     des Collèges de Lausanne 

 • Cortot Alfred
 • Cossart Leland A.
 • Courvoisier Sylvie
 • Cramer Georges
 • Crousaz  Juliette de
 • Cuendet Olivier
 • Cuénod Hugues
 • Cuenod Jules


Antoine Chenaux (1899-1991)
 


Antoine Chenaux naît le 5 mai 1899 à Villeneuve et obtient son baccalauréat en sciences mathématiques en 1917. Dès son plus jeune âge, il manifeste une étonnante sensibilité musicale, que sa mère musicienne développe. Durant ses études, Antoine Chenaux travaille le piano. En 1921, il devient ingénieur diplômé de l'Ecole d'ingénieurs de l'Université de Lausanne. Il fait ensuite des études de géophysique à Berlin en 1923 et voyage, jusqu'en 1928, comme géophysicien, en Egypte, au Venezuela et à Sumatra. Il se rend ensuite aux Etats-Unis, à Pittsburgh où il reprend ses études musicales tout en poursuivant des recherches scientifiques au Département de Géophysique du "Mellon Institute of Industrial Research". Antoine Chenaux travaille le piano, l'orgue et la théorie musicale dans la section des Beaux-Arts du "Carnegie Institute of Technology" avec le Dr. Heinroth et le Dr. Casper Koch. Cet approfondissement de ses connaissances techniques lui permet d'acquérir une base solide sur laquelle reposent ses dispositions créatrices.


Dès lors, la carrière d'Antoine Chenaux se partage entre l'art et la science. Il retourne en Europe et continue pendant quatre ans ses études d'orgue à Paris avec le grand organiste français Marcel Dupré. Antoine Chenaux suit également des cours de composition auprès de Nadia Boulanger. Après l'obtention de son diplôme d'orgue, Antoine Chenaux est nommé, en 1933, professeur d'orgue et de composition au Conservatoire de Neuchâtel où il remplace Louis Kelterborn. Il obtient son premier prix au concours de Radio-Genève pour une Suite de Noël pour orchestre. En 1934, il devient chargé de cours à l'École d'ingénieurs de l'Université de Lausanne qui deviendra l'actuelle École polytechnique fédérale de Lausanne. De 1951 à 1952, Antoine Chenaux enseigne l'orgue et la composition à la Pacific University de Forest Grove en Oregon (USA).


Ses compositions lui valent de nombreux compliments, notamment ceux de Aloÿs Fornerod et de Gustave Doret. Outre une production de musique de chambre considérable, il signe une fresque symphonique avec chœurs et soli, Atlantis ainsi que deux opéras, La Chevelure de Bérénice sur un texte de Géo Blanc et Thunderbird sur un livret de Robert S. Baker. Son œuvre est déposée à la Bibliothèque universitaire et cantonale - Lausanne quelques mois après son décès le 2 janvier 1991, afin de créer un fonds Antoine Chenaux.


SOURCES: Dictionnaire des musiciens suisses, Zurich, Atlantis Verlag, 1964, p. 76 ; Journal de Genève, 1991/01/24, p. 22 ; Aloÿs Fornerod, "Compositeurs vaudois, Antoine Chenaux" in: Feuilles musicales, 1955, p.88-93 ; L'Abeille n°6, 1937, p. 4 [BCULMU06/BCUL/MU/mm/2011/11/22]

 
Archives:
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche