BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 C : 63 références
 
 • Cachemaille Gilles
 • Callirhoé 
 • Calpini Christophe
 • Camerata de Lausanne 
 • Cañizares Yilian
 • Cardinaux Michel
 • Carrot Véronique
 • Cellier Alexandre
 • Cellier Marcel
 • Cerf Jacques
 • Chamorel Christian
 • Chapelle vocale de Romainmôtier 
 • Charlet André
 • Charlet Serge
 • Charlie Vitamine Band 
 • Chatton Pierre
 • Chenal Matthieu
 • Chenaux Antoine
 • Chewy 
 • Chkolnik Ilia
 • Choeur Ardito 
 • Choeur de l'Ecole normale de Lausanne 
 • Choeur de l'Elysée 
 • Choeur de l'Opéra de Lausanne 
 • Choeur de la basilique de Lausanne 
 • Choeur de la Cité de Lausanne 
 • Choeur de la Radio Suisse Romande 
 • Choeur des gymnases lausannois 
 • Choeur Faller 
 • Choeur HEP 
 • Choeur J.S. Bach Lausanne 
 • Choeur Laudate 
 • Choeur Pro Arte de Lausanne 
 • Choeur universitaire de Lausanne 
 • Choeur Vivace 
 • Chollet Anne
 • Chollet Jean
 • Chorale de l'Orient 
 • Chorale de la Pontaise 
 • Chorale du Brassus 
 • Christov Christo
 • Clerc Olivier
 • Clerc Pierre-Alain
 • Coker Paul
 • Collège des Cuivres de Suisse Romande 
 • Colombo Pierre
 • Combe Edouard
 • Compagnie d'Eustache 
 • Compagnons du Jourdain (Lausanne) 
 • Coppola Piero
 • Corboz Benoît
 • Corboz Michel
 • Cornaz Henri
 • Cornaz Philippe
 • Corps des Fifres et Tambours
     des Collèges de Lausanne 

 • Cortot Alfred
 • Cossart Leland A.
 • Courvoisier Sylvie
 • Cramer Georges
 • Crousaz  Juliette de
 • Cuendet Olivier
 • Cuénod Hugues
 • Cuenod Jules


Michel Corboz (1934-)
 
Corboz_M_01.jpg
Photo : Rodolphe Gonzalez
(Cliquer sur l'image pour l'afficher en taille réelle)


Né le 14 février 1934 à Marsens (Gruyère), Michel Corboz commence par acquérir une formation d'instituteur à l'Ecole Normale de Fribourg. Très vite, il travaille le chant et la composition musicale, tout en s'initiant à l'art de la direction chorale et instrumentale. Son amour pour la voix humaine l'incite bientôt à s'attacher aux œuvres où elle règne en souveraine.


Il débute sa carrière comme maître de chapelle à Notre-Dame de Lausanne en 1953, puis devient maître de chapelle à l'église du Valentin à Lausanne. Il crée en 1961 l'Ensemble vocal de Lausanne (EVL), et c'est avec ces choristes qu'il enregistre en 1964 ses premiers disques qui lui valent rapidement une renommée internationale consacrée par de nombreuses récompenses. Depuis 1969, il est chef titulaire du Choeur Gulbenkian à Lisbonne, avec lequel il explore le répertoire symphonique. Enfin, son rôle de professeur de direction chorale au Conservatoire de Genève entre 1976 et 2004 lui a permis de marquer durablement le paysage musical romand: c'est lui en effet qui a formé la plupart des grands chefs de chœurs actuels.


Michel Corboz peut se targuer, contrairement à l'adage, d'avoir été prophète en son pays. Il reçoit en effet en 1990 le Grand Prix de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques, avant de se voir décerner le Prix de la Fondation Pierre et Louise Meylan (2001), le Prix de la Ville de Lausanne en 2003, et le Prix Leenaards en 2008, également à Lausanne. Mais sa reconnaissance dépasse largement le cadre étroit des frontières helvétiques puisqu'il reçoit encore le Prix de la Critique en Argentine (1995 et 1996). La République française l’honore du titre de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres. Il est enfin décoré de l’Ordre de l’Infant Don Henrique par le Président de la République portugaise en 1999. Michel Corboz n'a pas encore cessé ses activités musicales: il a encore pris la direction de l'EVL le 26 février 2011 à la cathédrale de Lausanne, lors d'un concert marquant à la fois les 77 ans de l'artiste et les 50 de l'EVL.


SOURCES: sites mentionnés; Jean-Louis Matthey © DHS: Dictionnaire historique de la Suisse, Berne; 24 Heures 2001/09/13, p. 34, 2003/11/15, p. 22, 2003/12/05, p. 15, 2004/02/13, p. 12 avec photographie; Matthieu Chenal, 24 Heures 2007/10/31, p. 37; P. Hugli, Michel Corboz ou la passion de la musique, 1981; J.J. Rapin, «Michel Corboz distingué par la fondation Claude Blancpain», Revue musicale de Suisse romande, 4, 1998, 20-25; Julian Sykes, "Michel Corboz, vingt-huit ans d'un règne candide au Conservatoire de Genève", Le Temps 2004/02/07, culture; Julian Sykes, "La jouvence de Michel Corboz", Le Temps 2011/02/26, culture et société; Antonin Scherrer, Au nom de la voix, Lausanne, 2011 chd2014/12 PLD14 [BCULMU06/BCUL/MU/nmo/2013/07/23]

 
Sites Internet:
http://www.plansfixes.ch/films/michel-corboz/
http://www.evl.ch/
http://www.bach-cantatas.com/Bio/Corboz-Michel.htm
http://www.radioswissclassic.ch/cgi-bin/pip/html.cgi?lang=fr&m=entity&sid=22433d87269087d81d67134041e6dbac1ba5...
http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F20557.php
http://www.larousse.fr/encyclopedie/musdico/Corboz/166988
Archives:
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne
Interview de Michel Corboz, chef d'orchestre Date: 17.10.1987 Emissions: Art choral Minutage: 01:23:57
Entretien avec Michel Corboz, chef de choeur : sa tournée au Japon Date: 18.02.1989 Emissions: En question Minutage: 00:16:30
Rencontre avec Michel Corboz, chef de choeur et d'orchestre Date: 15.02.2004 Emissions: Comme il vous plaira Minutage: 02:29:26
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Corboz, Michel
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
Documents sur le musicien
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche