BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 B : 59 références
 
 • Bacca Daisy
 • Bach Fritz
 • Baechtold-Hertig Irène
 • Baghdassarian Luc
 • Baker Bastian
 • Balissat Jean
 • Balissat Mina
 • Barbouze de chez Fior 
 • Bard Ysabelle
 • Barilier Roger
 • Barnabé 
 • Barrense-Dias José
 • BBFC 
 • Berkovits Françoise
 • Berney Jérôme
 • Besançon André
 • Besançon Thierry
 • Besson Arthur
 • Bettens Etienne
 • Bezençon Gilbert
 • Biamonte Francesco
 • Bidal Denise
 • Big Band de Lausanne 
 • Bignens Michel
 • Binet Jean
 • Bird Billie
 • Bischoff Justin
 • Bise Juliette
 • Blanchet Emile-Robert
 • Blank William
 • Blaser Pierre-André
 • Bloch Jean-Claude
 • Blok Stéphane
 • Blunier  Sam Frank
 • Boller Carlo
 • Bollier Elsa
 • Bonomo Massimo
 • Bornand Marcel
 • Bortolotti Laurent
 • Bossel Jean-Claude
 • Bosshard Patricia
 • Bouldjoua Daniel
 • Boulouris 
 • Bourquin Daniel
 • Bouvier Renaud
 • Bovard Jean-François
 • Bovet Guy
 • Bovey Pierre-André
 • Braff Malcolm
 • Bron Patrick
 • Buenzod Emmanuel
 • Bugnon Alex
 • Bugnon Cyrille
 • Bugnon Yves
 • Buhler Philippe
 • Burdet Jacques
 • Burg Florence von
 • Buxtorf Brigitte
 • Bühler Michel


Irène Baechtold-Hertig
 


La pianiste Irène Baechtold-Hertig est née en 1902. Elle obtient sa virtuosité de piano au Conservatoire de Lausanne à l’âge de 18 ans chez Lodovico Breitner. Au retour d’un séjour à Istanbul, elle décroche le poste de pianiste de Radio-Lausanne qui est alors à ses débuts. En 1929, elle interrompt cette activité puis, peu attirée par l’enseignement, elle part étudier dans la classe de Julius Isserlis à Vienne. Pendant sept ans, elle s’intègre dans le milieu musical de cette ville et crée des œuvres de compositeurs tels que Richard Stöhr et Joseph Marx. En 1931, elle se distingue lors du concours Schumann du Conservatoire de Genève alors dirigé par Henri Gagnebin. Elle donne ensuite des récitals de piano dans plusieurs haut-lieux d’Autriche Hongrie tel que le château de Sichrov mais aussi en Suisse dans des stations alpines, notamment à Zinal.


De retour à Lausanne, elle renoue avec la pédagogie sous l’influence de Mathilde de Ribaupierre qui lui confie une classe à l’Institut éponyme alors fraîchement inauguré. Elle y enseigne à des élèves de tous âges parmi lesquels figure notamment le musicologue Jacques Viret. Irène Baechtold-Hertig est l’une des interprètes privilégiées d’Emile-Robert Blanchet qui lui fait travailler plusieurs de ses œuvres, comme en témoigne la correspondance qu’elle a entretenue avec lui, copiée par la pianiste fribourgeoise Germaine Schmidt et conservée aux archives musicales de la BCU Lausanne. Elle fait d’ailleurs partie des membres du Cercle Emile-Robert Blanchet à sa fondation. Elle est décorée à Paris en 1951 de la Croix d’Honneur de « Chevalier de l’Education Artistique ».


Irène Baechtold-Hertig décède en 1989 à Vevey.

Sources : sites mentionnés; "D'Autriche-Hongrie aux hauts lieux valaisans", La pianiste Irène Baechtold-Hertig raconte... tiré à part de la gazette de Lausanne des 22 au 31 décembre 1975.
 
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne
Irène Baechtold-Hertig, pianiste Date: 05.10.1972 Int./Part.: Colbert, Reymond; Dénériaz,Michel Emission: Fête comme chez vous Minutage: 1:15:41
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche