BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 B : 58 références
 
 • Bacca Daisy
 • Bach Fritz
 • Baghdassarian Luc
 • Baker Bastian
 • Balissat Jean
 • Balissat Mina
 • Barbouze de chez Fior 
 • Bard Ysabelle
 • Barilier Roger
 • Barnabé 
 • Barrense-Dias José
 • BBFC 
 • Berkovits Françoise
 • Berney Jérôme
 • Besançon André
 • Besançon Thierry
 • Besson Arthur
 • Bettens Etienne
 • Bezençon Gilbert
 • Biamonte Francesco
 • Bidal Denise
 • Big Band de Lausanne 
 • Bignens Michel
 • Binet Jean
 • Bird Billie
 • Bischoff Justin
 • Bise Juliette
 • Blanchet Emile-Robert
 • Blank William
 • Blaser Pierre-André
 • Bloch Jean-Claude
 • Blok Stéphane
 • Blunier  Sam Frank
 • Boller Carlo
 • Bollier Elsa
 • Bonomo Massimo
 • Bornand Marcel
 • Bortolotti Laurent
 • Bossel Jean-Claude
 • Bosshard Patricia
 • Bouldjoua Daniel
 • Boulouris 
 • Bourquin Daniel
 • Bouvier Renaud
 • Bovard Jean-François
 • Bovet Guy
 • Bovey Pierre-André
 • Braff Malcolm
 • Bron Patrick
 • Buenzod Emmanuel
 • Bugnon Alex
 • Bugnon Cyrille
 • Bugnon Yves
 • Buhler Philippe
 • Burdet Jacques
 • Burg Florence von
 • Buxtorf Brigitte
 • Bühler Michel


Alex Bugnon (1958-)
 


Né le 10 octobre 1958 à Montreux, Alex Bugnon est le frère aîné de Cyrille Bugnon, saxophoniste renommé. Alex Bugnon grandit dans un milieu favorable au développement de ses talents musicaux auprès d'un père musicien de jazz et de son oncle par alliance, Donald Byrd. Il commence le piano à l'âge de six ans et se rend tout jeune au Festival de jazz de Montreux, où il découvre en 1973 Mac Coy Tyner, qui devient l'une de ses idoles, tout comme Miles Davis. Alex Bugnon vit à Caux sur Montreux jusqu'à l'âge de 16 ans, puis se rend au Conservatoire de Paris. Au départ, il se destine plutôt à la musique classique, mais à 17 ans, il décide de partir pour les Etats-Unis, sur les pas de son oncle Donald Byrd. Après une audition, il est accepté au Berklee College of Music à Boston. Durant ses études de piano, il côtoie des gens comme Branford Marsalis et Marvin "Smitty" Smith. Parallèlement, il se produit dans les boîtes: du funk, du blues, du gospel, tous les genres possibles.


Après être devenu une petite star à Boston, Alex Bugnon décide cependant de partir pour New York où il recommence tout à zéro. Il enchaîne les petits boulots, puis est repéré lors d'une tournée pour la chanteuse Melba Moore, puis engagé dans le groupe de Freddie Jackson. Dans ces concerts, il joue beaucoup de passages en solo, au piano. Une maison de disque s'intéresse alors à lui et lui propose de faire un disque à son nom. En 1989, son premier album Love season est disponible chez les disquaires, et se vend à 300'000 exemplaires. Il reçoit même une nomination au Soul Train Award. En 1990, il est invité une première fois au Montreux Jazz Festival, seul Suisse programmé cette année-là. Il y revient une seconde fois en 1996 pour y jouer avec son frère Cyrille. De nouveaux enregistrements paraissent, dont pour n'en citer que quelques-uns, Soul purpose en 2001, Southern living en 2003, Tales from the bright side en 2005, et plus récemment Going home en 2012. Alex Bugnon poursuit une brillante carrière aux États-Unis, mais reste largement méconnu en Europe et en Suisse.


Alex Bugnon vit toujours aux États-Unis, près de New York.


SOURCES: sites et références mentionnés; Borgeaud, Pierre-Yves, "Le retour au pays d'Alex Bugnon", 24 Heures, 1990/07/14-15, p. 25; Passer, Christophe, "A New York, le piano triomphant d'Alex Bugnon", Le Nouveau Quotidien, 1992/02/11, p. 21. [BCUL/MU/suk/2014/08/04]

 
Sites Internet:
http://www.iaed.org/alexbugnon/
http://www.thejazznetworkworldwide.com/profile/AlexBugnon
http://www.smoothjazznow.com/interviews/Alex_bugnon.html
http://www.jazzreview.com/jazz-artist-interviews/alex-bugnon.html
http://www.swissfilms.ch/fr/film_search/filmdetails/-/id_film/-96226602
Site web personnel:
http://www.alexbugnon.com/
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Bugnon, Alex
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche