BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 B : 56 références
 
 • Bacca Daisy
 • Bach Fritz
 • Baghdassarian Luc
 • Baker Bastian
 • Balissat Jean
 • Balissat Mina
 • Barbouze de chez Fior 
 • Bard Ysabelle
 • Barilier Roger
 • Barnabé 
 • Barrense-Dias José
 • BBFC 
 • Berkovits Françoise
 • Berney Jérôme
 • Besançon André
 • Besançon Thierry
 • Besson Arthur
 • Bettens Etienne
 • Bezençon Gilbert
 • Biamonte Francesco
 • Bidal Denise
 • Big Band de Lausanne 
 • Binet Jean
 • Bird Billie
 • Bischoff Justin
 • Bise Juliette
 • Blanchet Emile-Robert
 • Blank William
 • Blaser Pierre-André
 • Bloch Jean-Claude
 • Blok Stéphane
 • Blunier  Sam Frank
 • Boller Carlo
 • Bollier Elsa
 • Bonomo Massimo
 • Bornand Marcel
 • Bossel Jean-Claude
 • Bosshard Patricia
 • Bouldjoua Daniel
 • Boulouris 
 • Bourquin Daniel
 • Bouvier Renaud
 • Bovard Jean-François
 • Bovet Guy
 • Bovey Pierre-André
 • Braff Malcolm
 • Bron Patrick
 • Buenzod Emmanuel
 • Bugnon Alex
 • Bugnon Cyrille
 • Bugnon Yves
 • Buhler Philippe
 • Burdet Jacques
 • Burg Florence von
 • Buxtorf Brigitte
 • Bühler Michel


Malcolm Braff (1970-)
(Malcolm Persson Braff)
 


Malcolm Braff est né le 10 juin 1970 au Brésil, dans la ville de Rio de Janeiro. Mais très tôt, sa famille quitte le Brésil pour se rendre au Cap-Vert puis au Sénégal où il débutera sa formation classique. Ses parents souhaitent en effet qu'il apprenne à jouer d'un instrument, et mettent Malcolm Braff au piano dès l'âge de 5 ans. Alors qu'il n'a que 6 ans, il remporte le premier prix de son école de musique à Dakar. Le jeune musicien apprend d'oreille et développe un sens de la musique sans maîtriser, malgré les efforts de ses professeurs, la lecture de partitions. Parallèlement à sa formation classique, le jeune Malcolm s'immerge dans les musiques traditionnelles africaines et les chants d'église. Un second déménagement, en direction de l'Europe cette fois-ci, le mène en Suisse; il a alors 13 ans. A Genève, il étudie durant deux ans la philosophie, l'hébreu ancien et la musicologie et continue sa formation classique au conservatoire de Neuchâtel puis de Genève. Cependant, en 1989, il découvre le jazz lors d'un concert au festival de Montreux. Il prendra même des cours avec le pianiste François Lindemann. Cette découverte le pousse à quitter le conservatoire pour l'école de Jazz de Lausanne. Déçu de retrouver l'académisme qu'il fuyait de la musique classique, il ne reste que peu de temps dans cette école. Dès lors, le parcours de Malcolm Braff est marqué par une série de succès.


À travers ses nombreux déplacements, Malcolm Braff a développé un goût particulier pour le métissage. Son parcours de vie se ressent dans ses formations musicales très variées, notamment: le quintet afro-jazz C.O.M.B.O, Indian Project avec Erik Truffaz, Malcolm Braff Trio avec Y. Ouattara et A. Blake. Tant en solo qu'accompagné par un groupe, il s'implique dans divers projets afin de promouvoir une musique vivante et accessible. Il développe un style de piano qui lui est propre et il démontre un grand intérêt pour le rythme, les pulsations et l'improvisation. Avec plus d'une vingtaine de disques à son actif, il est souvent programmé au Montreux Jazz Festival ainsi qu'au Festival de Jazz de Cully. La grande qualité et la forte personnalité de son discours musical lui ont valu d'être applaudi sur des scènes du monde entier. Son talent le conduit à sortir deux albums sous le prestigieux label Blue Note. De plus, dès 1988, Malcolm Braff écrit et exécute plusieurs pièces musicales pour le cinéma, le théâtre et la danse contemporaine. En 2003, il obtient le Prix jeunes créateurs de la Fondation vaudoise pour la culture. Puis il crée, en 2005, l'octet TNT (Tectonic Natural Tribe). Il rend hommage au compositeur roumano-hongrois György Ligeti lors de l'édition 2007 du Cully Jazz Festival.


Malcolm Braff vit actuellement à Vevey. Il participe à de nombreux projets et sort en 2011 un album intitulé Inside. Notons encore que parallèlement à son activité de pianiste, il se passionne également pour les jeux de plateau, et fonde avec son associé Sébastien Pauchon, une société de création de jeux sur commande. On le retrouve chaque année dans les caveaux du Cully Jazz Festival.


SOURCES: Le Nouveau Quotidien, 1995/10/03, p.53 avec photographie
[BCULMU06/BCUL/MU/mm/2011/10/10]

 
Site Internet:
http://www.pianobleu.com/malcolm-braff.html
http://swissvibes.org/2011/05/18/plongee-dans-le-cerveau-de-malcolm-braff/
http://www.indeenfrance.com/grenoble.php/musique-grenoble/erik-truffaz-aamp-malcolm-braff-indian-p
Site web personnel:
http://www.malcolmbraff.net/
Enregistrements RTS actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la
BCUL site Riponne

Cully jazz festival 2007 : Interview de Malcolm Braff pianiste de jazz : A propos de son hommage à György Ligeti Date: 30.03.2007 Int./Part.: Braff, Malcolm; Bron, Yves; Béguin, Martine Emission: Dare-Dare Minutage: 00:07:40

Indian Project : Eric Truffaz et Malcolm Braff au Cully Jazz Festival (11.04.08) Date: 07.07.2008 Int./Part.: Ischer, Yvan; Braff, Malcolm; Truffaz, Erik; Mukherjee, Apurba; Mukherjee, Indrani Emission: Jazzz Minutage: 01:22:44
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)

Braff Malcolm
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche