BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Musiciens vaudois : Recherche alphabétique


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 B : 59 références
 
 • Bacca Daisy
 • Bach Fritz
 • Baechtold-Hertig Irène
 • Baghdassarian Luc
 • Baker Bastian
 • Balissat Jean
 • Balissat Mina
 • Barbouze de chez Fior 
 • Bard Ysabelle
 • Barilier Roger
 • Barnabé 
 • Barrense-Dias José
 • BBFC 
 • Berkovits Françoise
 • Berney Jérôme
 • Besançon André
 • Besançon Thierry
 • Besson Arthur
 • Bettens Etienne
 • Bezençon Gilbert
 • Biamonte Francesco
 • Bidal Denise
 • Big Band de Lausanne 
 • Bignens Michel
 • Binet Jean
 • Bird Billie
 • Bischoff Justin
 • Bise Juliette
 • Blanchet Emile-Robert
 • Blank William
 • Blaser Pierre-André
 • Bloch Jean-Claude
 • Blok Stéphane
 • Blunier  Sam Frank
 • Boller Carlo
 • Bollier Elsa
 • Bonomo Massimo
 • Bornand Marcel
 • Bortolotti Laurent
 • Bossel Jean-Claude
 • Bosshard Patricia
 • Bouldjoua Daniel
 • Boulouris 
 • Bourquin Daniel
 • Bouvier Renaud
 • Bovard Jean-François
 • Bovet Guy
 • Bovey Pierre-André
 • Braff Malcolm
 • Bron Patrick
 • Buenzod Emmanuel
 • Bugnon Alex
 • Bugnon Cyrille
 • Bugnon Yves
 • Buhler Philippe
 • Burdet Jacques
 • Burg Florence von
 • Buxtorf Brigitte
 • Bühler Michel


Marcel Bornand (1897-1963)
 


Marcel Bornand est né le 9 septembre 1897 à Chexbres où il passe toute son enfance. Réfractaire à de études en pharmacie, il choisit de se consacrer pleinement à la musique et étudie le piano auprès de Marie Jaroslawska à Lausanne.


Il devient professeur et enseigne la musique à Romont, Fribourg et Lausanne. C'est sa rencontre avec le compositeur Otto Tichy qui va donner un nouvel élan à la carrière de Marcel Bornand qui décide de suivre son maître de composition à Prague en 1936. La capitale tchèque devient alors une seconde patrie pour le vaudois, qui s'y fait rapidement un nom à la fois comme compositeur et comme essayiste. Ses œuvres symphoniques sont jouées par les plus grands ensembles de l'époque.


L'occupation allemande marque profondément Marcel Bornand. Son premier ouvrage littéraire Prague, sa gloire et son martyre évoque ainsi cette période douloureuse. Si Prague lui plaît car il s'y sent à l'aise pour créer, le compositeur conserve une certaine nostalgie de sa région d'origine. Ainsi la plus grande partie de ses œuvres de musique chantent le Lavaux : Entretiens de Lavaux (motet pour cordes, bois et cor) ou encore Promenades du Desaley (quintette à vent).


Chassé en 1957 par les communistes, Marcel Bornand se fixe par la suite à Salzbourg où il partage son temps entre l'enseignement du piano et l'écriture. Il décède en octobre 1963 dans la ville autrichienne. Un fonds Marcel Bornand est créé à la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne.


SOURCES: "Décès à Saltzbourg d'un musicien et littérateur romand", in: Feuille d'avis de Lausanne, 23/10/1963; Fonds Marcel Bornand à la Bibliothèque cantonale et universitaire - Lausanne [BCULMU06/BCUL/MU/efo/2011/03]

 
Archives:
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
http://www.bcu-lausanne.ch/patrimoine/archives-musicales/liste-des-fonds/
Documents sonores, issus des archives de la Phonothèque nationale, disponibles uniquement
sur les postes d'écoute de la BCUL : site Riponne (3 postes) et site Unithèque (1 poste)
Liens vers le réseau vaudois:
Tous les documents
Enregistrement sonore
Musique imprimée
Multimédia
La musique à la BCUL site Riponne


Nouvelle recherche