BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Ecrivains vaudois


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 G : 54 références
 
 • Gaberel Henri
 • Gaetzi Claudine
 • Gafner Raymond
 • Gagnebin Philippe
 • Gaillard Olivier
 • Gaillard Ursula
 • Gaillard-Sarron Catherine
 • Galatis Alain
 • Galland Bertil
 • Gallay Michel
 • Gallaz Christophe
 • Gardaz Emile
 • Garzarolli Richard
 • Gaudard Francis
 • Gay Jean-Jacques
 • Gehri Francine-Charlotte
 • Genoux Claire
 • Genton Annick
 • George-Perrin Francis
 • Germain Marie-Claude
 • Ghelber Angela
 • Giddey Ernest
 • Giglioli Davide
 • Gilliard  Pierre-Frédéric
 • Gilliard Valérie
 • Gindrat Yves
 • Girard Christian
 • Goeldlin Michel
 • Golay Henri-Daniel
 • Golay Laurent
 • Goldron  Romain
 • Golon Anne
 • Golovtchiner Lova
 • Gonard Laurie
 • Gonin Luc
 • Gonthier Claude
 • Gossip 
 • Graz Bertrand
 • Grégoire Hélène
 • Grin Chloé
 • Grin Jean
 • Grin Micha
 • Grivel Charles
 • Grivel Florence
 • Grivel Jean-Claude
 • Gross Marie-Claire
 • Guex André
 • Guex Eugène
 • Guhl Alexandre
 • Guhl Jacques
 • Guignard Pierre
 • Guinand Julie
 • Guisan Hélène
 • Guisan Isabelle


Henri Gaberel (1915-1997)
 

Originaire de Savagnier (Neuchâtel), Henri Gaberel est né à Vevey le 8 avril 1915. Après avoir obtenu une licence ès lettres, il enseigne à Orbe, Lausanne et Payerne. En 1945, il est nommé à Vevey où il sera professeur de latin, français, histoire et italien.

Poète au verbe désinvolte et mordant, Henri Gaberel écrit plusieurs recueils de poésie dont Tombeau pour un amour médiéval (1944), Prières pour la pluie (1956), Le Saisonnier (1971), Le Chemin sans traces (1990). Il est également l'auteur d'une traduction d' Homère: Navigations d'Ulysse. En 1984, Le Théatre du Jorat joue Nuages sur la vigne, sur une musique d'André-François Marescotti. Ce poème figure à la fin D'arbres, d'oiseaux et de vagues (1996), son ultime recueil, où il interroge sa destinée devant le lac et ses paysages.

Les vers de Gaberel « sont d'un écrivain rompu aux finesses des lyriques grecs ou italiens, mais ils se livrent comme des notations de voyage, à peine paresseuses, pleines de la nostalgie des pins, des treilles, des plages et des enterrements sous le soleil ». (Encyclopédie du Pays de Vaud, tome 7).

Belletrien dès 1935, Henri Gaberel ne quitte sa ville natale qu'en 1986, lors du décès de sa mère, et s'établit à Lausanne où il décède le 19 janvier 1997.

SOURCES: Préface de Roger Francillon à Tombeau pour un amour médiéval Lausanne : Ed. Empreintes, 1998; Al. Nicollier, H.-Ch. Dahlem, Dictionnaire des écrivains suisses d'expression française, p. 396-397; Belles Lettres de Lausanne, Livre d'or du 150e anniversaire : 1806-1956, p. 509 (2043); Doris Jakubec © DHS Dictionnaire historique de la Suisse, Berne #bnf [BCU16/Doc.vaudoise/bs/2016/11]
 
Derniers titres parus
Oeuvres de fiction TAut.gab
poésie
Etude critique disponible TBio.gab
articles
 
Site Internet:
 Site Web  http://www.empreintes.ch/category/c29-gaberel-henri/
 Site Web  http://www.culturactif.ch/poesie/gaberel.htm
 Document pdf  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F16071.php?topdf=1
 Base de donnees  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F16071.php
Fonds manuscrits ou archives filmiques existant en Suisse:
http://www.davel.vd.ch/detail.aspx?ID=269616
 
Wikipedia Wikipedia
 Scriptorium


Nouvelle recherche