BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Ecrivains vaudois


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 P : 47 références
 
 • Pache Jean
 • Pages Nicolas
 • Pahud Loyse
 • Pajak Frédéric
 • Pante Isaac
 • Parisod Fernand-André
 • Péclard Edmond
 • Péclard Luce
 • Péclat Pierre Louis
 • Peitrequin Bernard
 • Peitrequin Jean
 • Pellegrino Bruno
 • Pellegrino Pascal
 • Pellet Louis
 • Périer Jacques
 • Perny Marie
 • Perrier Anne
 • Perrin Jacques
 • Perrin Jeanne
 • Perrin Liliane
 • Perrot Edouard de
 • Perroud Emilie
 • Péry André
 • Petit Rodolphe
 • Petitat André
 • Pettineroli André
 • Pfister Stéphanie
 • Philippe Vincent
 • Piccard Jacques
 • Pichon Bernard
 • Pidoux Edmond
 • Pidoux Gil
 • Pieri Monique
 • Pignat Cédric
 • Piguet Marie-José
 • Pinsard Marielle
 • Pittier Jacques-Michel
 • Pollien Mélissa
 • Poncet-Denis Anne-Marie
 • Pont Michel
 • Popescu Marius Daniel
 • Pouget Pierre-Marie
 • Pousaz Martial
 • Pratt Hugo
 • Pratt Silvina
 • Preux Cornélia de
 • Prod'hom Jean


Edmond Péclard
 
Né au Mont-sur-Lausanne en 1905, Edmond Péclard n'a que trois ans lorsque son père décède. Il est alors placé chez un agriculteur. Une fois ses classes primaires terminées, il entre au service d'un médecin à Soleure. Après son école de recrues, il reprend en Valais un commerce d'automobiles. Malheureusement, ce commerce est détruit peu de temps après par un violent incendie, causant une perte irréparable à son propriétaire.
Edmond Péclard s'engage alors dans la Compagnie du chemin de fer du Martigny-Orsières. Tombé gravement malade, il ne peut poursuivre cette activité. Après un court séjour dans la ville de Thoune, il gagne Paris où il est engagé comme chauffeur à l'ambassade d'Angleterre. De retour en Suisse, il s'engage à la Compagnie vaudoise de Forces motrices du lac de Joux, puis bientôt dans un corps de police locale.
Préférant le contact avec le public à la stricte discipline d'un corps de police, il s'engage dans une maison de commerce à Bâle en qualité de représentant. Ayant perdu son travail à cause de la mobilisation, il entre au service de la Société des auto-transports du Pied du Jura vaudois.
Les nombreuses expériences de sa vie, Edmond Péclard les a réunies dans une pièce de théâtre intitulée Le chemin difficile, publiée dans le Mois théâtral en juin 1957 (n° 270). Cette pièce connaît un grand succès public.

SOURCE: Le mois théâtral, n° 270, juin 1957, dos de la page de couverture B 8674/1957 [BCU17/Doc.vaudoise/bs/2011/08]
 
Derniers titres parus
Oeuvres de fiction TAut.pece
théâtre
 
 
Wikipedia Wikipedia
 Scriptorium


Nouvelle recherche