BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Ecrivains vaudois


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 G : 54 références
 
 • Gaberel Henri
 • Gaetzi Claudine
 • Gafner Raymond
 • Gagnebin Philippe
 • Gaillard Olivier
 • Gaillard Ursula
 • Gaillard-Sarron Catherine
 • Galatis Alain
 • Galland Bertil
 • Gallay Michel
 • Gallaz Christophe
 • Gardaz Emile
 • Garzarolli Richard
 • Gaudard Francis
 • Gay Jean-Jacques
 • Gehri Francine-Charlotte
 • Genoux Claire
 • Genton Annick
 • George-Perrin Francis
 • Germain Marie-Claude
 • Ghelber Angela
 • Giddey Ernest
 • Giglioli Davide
 • Gilliard  Pierre-Frédéric
 • Gilliard Valérie
 • Gindrat Yves
 • Girard Christian
 • Goeldlin Michel
 • Golay Henri-Daniel
 • Golay Laurent
 • Goldron  Romain
 • Golon Anne
 • Golovtchiner Lova
 • Gonard Laurie
 • Gonin Luc
 • Gonthier Claude
 • Gossip 
 • Graz Bertrand
 • Grégoire Hélène
 • Grin Chloé
 • Grin Jean
 • Grin Micha
 • Grivel Charles
 • Grivel Florence
 • Grivel Jean-Claude
 • Gross Marie-Claire
 • Guex André
 • Guex Eugène
 • Guhl Alexandre
 • Guhl Jacques
 • Guignard Pierre
 • Guinand Julie
 • Guisan Hélène
 • Guisan Isabelle


Alexandre Guhl (1929-1998)
 
Né à Montreux le 29 mars 1929, Alexandre Guhl est l'élève de Marcel Poncet, Casimir Reymond et Henry Bischoff. Il suit les cours de l'Ecole cantonale des beaux-arts de Lausanne où il se distingue par ses travaux en section de peinture.
Alexandre Guhl expose pour la première fois à Montreux ("Salons des Jeunes", 1947 et 1948). Enthousiasmé par ses œuvres, René Auberjonois encourage Alexandre Guhl à persévérer ; il va jusqu'à lui ouvrir son atelier du Grand-Chêne. Après un séjour à Paris, Alexandre Guhl participe à diverses expositions à Lausanne. La Triennale de Milan l'invite à présenter ses œuvres. En 1954, il est lauréat du concours organisé par la "Gazette littéraire".
Malgré ses succès de peintre, Alexandre Guhl travaille en priorité et pendant longtemps comme affichiste et graphiste. Des domaines très divers bénéficient de son talent: industrie, tourisme, mode, théâtre, musique (Rose d'Or de Montreux), etc. Alexandre Guhl réalise de nombreuses décorations murales, des illustrations et des affiches. Ces dernières lui valent plusieurs prix, comme ceux de la Loterie romande ou du Cartel des Brasseries suisses. On lui confie la création des vitraux d'une chapelle du Nord vaudois, ainsi que la décoration de plateau pour diverses émissions de télévision de chaînes suisses et françaises. Alexandre Guhl peint aussi la fresque qui représente la légende du "Le scex que Plliau" (restaurant de Chaulin).
Alexandre Guhl décède le 7 septembre 1998 à Montreux. En 2004, paraissent un recueil de Trois nouvelles.

SOURCES: Alexandre Guhl p. 9; Marianne Maret, "Alexandre Guhl" les évasions immobiles, Voir, no 92(1992), p. 50-51; Alexandre Guhl introduction de Jacques Chessex; Dictionnaire biographique de l'art suisse, Vol. I, p. 445; Répertoire des artistes suisses, p. 192; sites et références mentionnés [BCU16/Doc. vaudoise/bs/2011/08]
 
Derniers titres parus
Oeuvres de fiction TAut.guh
nouvelles
Etude critique disponible QBio.guh
ouvrages /  articles
 
Sites Internet:
 Site Web  http://www0.dfj.vd.ch/etablissements/montreux/Dossierssite/PEScexplliau/scexplliau.htm
 Site Web  http://www.sikart.ch/page.php?pid=15&recnr=8002586
 Site Web  http://www.hommages.ch/pdfGenerated/GuhlA_SOU2photo_0609_4297.pdf
 Site Web  http://www0.dfj.vd.ch/etablissements/montreux/Dossierssite/PEScexplliau/scexplliau.htm
 
Wikipedia Wikipedia
 Scriptorium


Nouvelle recherche