BCU Lausanne
 
BCUL / Documentation vaudoise / Ecrivains vaudois


  A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 B : 87 références
 
 • Badoux Eugène
 • Baechler Sonia
 • Baechtold Gilbert
 • Baillie Vivienne
 • Ballif Claude
 • Bandelier Gaël
 • Barbey Bernard
 • Barbey Mary Anna
 • Barilier Etienne
 • Barilier Roger
 • Barkat Hadi
 • Barras Rémy
 • Barraud Philippe
 • Barrense-Dias José
 • Bataillard Aloys
 • Bataillard Nouky
 • Bauverd Carlos
 • Bavaud Michel
 • Beausire Pierre
 • Beetschen Olivier
 • Belbachir Ahmed
 • Belilos Marlène
 • Bellmann Pierre
 • Belluz Sergio
 • Beltrami Pilar
 • Ben Salah Rafik
 • Bendel Philippe
 • Bentoiu Annie
 • Benz Jacqueline
 • Berger René
 • Bergmann Flynn Maria
 • Bernard Richard-Edouard
 • Berney Claude
 • Berset Fernand
 • Berset Jean-Claude
 • Bertschi Arthur
 • Bessette Hélène
 • Bezençon Hélène
 • Billeter Jean
 • Blanc Géo H.
 • Blatter Ulrike
 • Blok Stéphane
 • Blondel Sylvie
 • Blunier  Sam Frank
 • Boggio Sylvain
 • Boillet Eugénie
 • Bolli Michèle
 • Bonzon Philippe
 • Borchanne René
 • Boré Emilie
 • Borel Xochitl
 • Borel-Freymond Jacqueline
 • Borgeaud Georges
 • Borin Yvan
 • Borloz Karine
 • Bory Charles
 • Bory Michel
 • Bosc David
 • Boscacci Rosario
 • Boschung Nathania
 • Bottani-Zuber Anne
 • Bouchard Louise Anne
 • Boulanger Grégoire
 • Boulanger Mousse
 • Bovard Jacques-Etienne
 • Bovey Delphine
 • Bovon Stéphane
 • Brand Dominique
 • Brandt Jean-Marie
 • Bregani Anne
 • Bregnard Serge
 • Bron Jacques
 • Brouard Michel
 • Brumagne Marie-Magdeleine
 • Brussell Samuel
 • Bräutigam Madeleine
 • Buache Freddy
 • Buchet Gérard
 • Buchheim Cléo
 • Buenzod Michel
 • Buffat Françoise
 • Bult Christopher
 • Burckhardt Christof W.
 • Burnod Elisabeth
 • Burri Julien
 • Buti Roland
 • Bühler Michel


Géo H. Blanc (1908-1991)
(Georges Henri Blanc)
 

Originaire de Montreux, Géo-Henri Blanc est né le 3 mars 1908 à Vevey. Après avoir suivi les cours de l'Ecole normale de Lausanne, il exerce différents métiers en Suisse et en France et notamment la profession d'enseignant. En 1941, il connaît un double succès: son roman Meillerie lui vaut la faveur du public, tandis que sa pièce en un acte Adrien est classée première du concours organisé par "Le Mois théâtral". Deux ans plus tard, Géo H. Blanc décide de vivre de sa plume et se consacrer exclusivement au théâtre, à l'écriture et à la radio.

En 1950, Géo H. Blanc devient chef du département des émissions dramatiques de la Radio suisse romande et se spécialise dans la rédaction de pièces radiophoniques, genre alors florissant pour lequel il écrit plus de cent oeuvres, dont certaines sont reprises en France, en Belgique, au Canada et sont traduites en anglais, en allemand, en italien, en tchèque, en serbo-croate et en suédois. Poursuivant sur sa lancée, il publie également plusieurs pièces de théâtre, La Mort et le triangle solo (1954) et Noël dans la rue" (1957), mis en scène par les Faux-Nez, Le Buisson ardent joué au Théâtre du Jorat en 1958 avec une musique de Heinrich Sutermeister.

On lui doit la création d'oratorios en collaboration avec Carlo Hemmerling, Robert Mermoud, Jean Balissat et Heinrich Sutermeister. Désigné pour être l'auteur du scénario et du livret de a Fête des Vignerons de 1955, il enregistre là l'un de ses plus grands succès. A la suite de ce travail prestigieux, il est appelé à écrire le texte de diverses autres grandes réalisations, notamment au Théâtre du Jorat. Son adaptation de Peines d'amour perdues de Shakespeare est créée au Théâtre des Célestins de Lyon, en janvier 1963, puis présentée à la Comédie de Genève. Pour la célébration du sept centième anniversaire de la Cathédrale de Lausanne, en 1975, il écrit le livret de La pierre et l'esprit spectacle mis en scène par Charles Apothéloz sur une musique de Julien-François Zbinden.

Géo H. Blanc a également signé des adaptations d'œuvres étrangères, mis au point des textes ou des commentaires pour le cinéma, sans parler des critiques d'art, des chroniques de théâtre et d'opéra pour la "Nouvelle Revue de Lausanne", des essais et de son recueil de poèmes Les jardins suspendus (1938). Décoré des Palmes académiques en 1953, il reçoit le prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques en 1960. Après avoir vécu successivement à Cully, Pully, Bretigny sur Morrens, Géo H. Blanc se réinstalle à Pully où il vit jusqu'à son décès survenu le 24 août 1991.

SOURCES: A. Nicollier H.-Ch. Dahlem, Dictionnaire des écrivains suisses d'expression française, vol. 1, p. 92-94; Le Mois théâtral, n° 94, 1942/10; Histoire de la littérature en Suisse romande, sous la dir. R. Francillon, vol. 3, p. 210-211; A.-L. Delacrétaz, D. Maggetti, Ecrivaines et écrivains d'aujourd'hui", 1988, p. 21; Françoise Fornerod © DHS Dictionnaire historique de la Suisse, Berne; Isabelle Favre, Poétique du répertoire choral en Suisse romande : autour des textes de Géo-Henri Blanc, Henri Devain, Edmond Pidoux, et Emile Gardaz (mémoire 1997, A. Wyss, LittSR) #bnf [BCU08/Doc.vaudoise/bs/2016/09]
 
Derniers titres parus
Oeuvres de fiction TAut.blag
roman / récit / poésie / théâtre / oeuvre pour la jeunesse / texte mis en musique / oeuvre traduite / essai / critique littéraire
Etude critique disponible TBio.blag
articles
 
Enregistrements actuellement disponibles uniquement sur les postes d'écoute de la BCUL site Riponne

Actualité de Ramuz: Table ronde sur l'écrivain Date: 24.09.1978 Auteurs: Voisard, Alexandre Int./Part.: Walzer, Pierre-Olivier; Blanc, Géo H.; Monnier, Jean-Pierre; Froidevaux, Gérald; Jany, Jacqueline Emission: Oeil écoute Minutage: 00:14:18

L'Art choral : Avec pour invité Géo Blanc : Hommage à Carlo Hemmerling, cinq ans après sa mort Date: 12.11.1972 Int./Part.: Charlet, André Emission: Art choral Minutage: 00:11:18
 
Sites Internet:
 Site Web  http://tls.theaterwissenschaft.ch/wiki/G%C3%A9o_H._Blanc
 Site Web  http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F42234.php
 Site Web  http://salem.blog.24heures.ch/archive/2012/08/index.html
 Site Web  http://www.notrehistoire.ch/article/view/732/
 Site Web  http://www.fetedesvignerons.ch/index.php?p=/1955/&s=1
Fonds manuscrits ou archives filmiques existant en Suisse:
http://www.notrehistoire.ch/article/view/732/
 
Wikipedia Wikipedia
 Scriptorium


Nouvelle recherche